Bilinguisme

706 mots 3 pages
Comme membre du panel, ici aujourd’hui, je vais traiter du volet de la culture. Plus précisément ; comment voit-on notre culture face au bilinguisme.

Tout d’abord, accordons-nous tous sur la même définition du mot culture ; ce mot désigne l’ensemble complet des caractéristiques qui distinguent une société ou groupe social d’un autre, que ce soit lié aux arts, mode de vie, traditions, croyances, valeurs et droits fondamentaux.

Les avantages du bilinguisme sont bien simples ; le partage de cultures entre deux sociétés, vouées à créer un équilibre mutuellement. Pour pouvoir voyager, accroître sa culture personnelle ainsi que pour être un bon citoyen canadien sont également des avantages appropriés.

Du point de vue d’une francophone, les occasions de parler la langue française sont de moins en moins présente. La plupart du temps, lorsque cette langue est couramment parlée à l’intérieur d’une institut francophone dans un milieu majoritairement anglophone, nous avons tendance à pencher vers l’anglais un fois rendu dehors pour demander des services et se fondre dans la foule alors que le Nouveau-Brunswick est devenu une province bilingue depuis 1969. Plusieurs de nous nous parviennent d’autres régions ou la langue française est majoritaire. Certains avouent même que depuis qu’ils ont déménagés dans la province bilingue, leurs aptitudes reliées à la langue se diluent peu à peu, du au manque de pratique, au manque d’occasions de l’utiliser.

Aussi, d’un autre côté, les anglophones faisant l’effort en traversant l’immersion se voient aussi favorisés. Vu l’accès à tous les services généraux offerts dans la langue qu’ils maîtrisent le mieux, l’intégration du français dans le bilinguisme s’annonce laborieux mais en aucun cas impossible.

Maintenant, regardez les gens qui vous entourent. Nous avons tous un rôle à jouer, que nous soyons d’une culture ou d’une autre, pour l’avenir du bilinguisme. La culture française est riche, diversifiée et ancienne, et reflète

en relation

  • Bilinguisme
    3943 mots | 16 pages
  • Le bilinguisme
    1369 mots | 6 pages
  • Bilinguisme
    1343 mots | 6 pages
  • Bilinguisme
    4060 mots | 17 pages
  • Le bilinguisme
    2934 mots | 12 pages
  • Bilinguisme
    426 mots | 2 pages
  • Le bilinguisme
    587 mots | 3 pages
  • Bilinguisme
    5293 mots | 22 pages
  • Le bilinguisme
    3710 mots | 15 pages
  • Diglossie et bilinguisme
    310 mots | 2 pages