Blavblabla.

1625 mots 7 pages
INTRODUCTION

À qui revient l’idée d’avoir penser à cloner? Cette idée ne date pas de hier, en effet, c’est en 1952 que l’histoire du clonage prend son envol. C’est à ce moment là que Roberts Briggs et T.J. King ont cloné pour la première fois. Aujourd’hui, la technologie, plus avancée que dans les années 50, a fait de grands progrès. Nous sommes rendu capable de cloner des animaux, des végétaux et des embryons (bien sûr ce n’est pas encore tout à fait au point, il y a quelques affaires à régler), ce qui n’était pas le cas avant, où on prenait cette idée pour de la science-fiction. Il existe trois types de clonage, le clonage thérapeutique, végétal et reproductif, ce qui amène beaucoup de débats éthiques sur la légalité de ces opérations. En fait, ce qui m’amène me à demander si on devrait continuer les études pour améliorer le clonage reproductif ? Est-ce si nécessaire de parfaire cette manipulation ? Cette technique crée un débat au niveau éthique et religieux..

Qu’est-ce que le clonage reproductif ?

Le clonage reproductif[1] est une technique qui permet d’obtenir cellules filles grâce à la division mitotique. Il a comme but de prélever le noyau d’une cellule adulte, puis de l’injecter dans un ovocyte sans noyau. Celui-ci appartient à la mère porteuse, ce qui n’est pas le même que la cellule sommatique va recevoir pour se faire cloner. Ensuite, on fusionne les deux cellules en appliquant un champ électrique, ce qui affaiblit celles-ci. Si elles réussissent à survivre, un embryon se développera. Il faudra qu’il attende un certain temps au laboratoire avant d’être mis dans l’utérus de la mère.

La preuve que le clonage n’est pas une réussite, c’est que plusieurs clones animals ont été créés mais, ils ont tous eu des gros problèmes de santé en peu d’année et sont morts quelques années ou semaines plus tard. Donc, en réalité, cette manipulation doit se développer beaucoup plus pour qu’on puisse y croire, sans qu’il y ait aucun danger.

en relation