Boccioni

462 mots 2 pages
Umberto Boccioni est né en 1882 à Reggio de Calabre, ville du sud de l’Italie. Il fait ses études à l’Institut Technique de Catane en Sicile, puis à ses 18 ans, suit une formation à l’atelier romain de Balla, célèbre peintre italien, où il découvre le cubisme, l’utilisation dynamique des couleurs primaires, mais aussi les thématiques du futurisme qui se résument à l’urbanité, la vitesse, à la nécessité de la violence pour débarrasser l’Italie du culte archéologique du passé, mais surtout aux machines. C’est alors qu’en 1908, à Milan, il fait la connaissance du père spirituel du futurisme, Filippo Marinetti, écrivain italien et célèbre auteur du manifeste de ce mouvement qui paraitra un an plus tard. Grâce à cette rencontre déterminante, Boccioni devient un fervent adepte de ce mouvement révolutionnaire qu’il avait étudié lors de ses études, et est alors considéré comme son théoricien : il défend corps et âme le futurisme et croit en un renouvellement permanent de celui-ci. À la même époque, le monde fait la connaissance des fantastiques possibilités offertes par la découverte de l’électricité et l’invention du matériel photographique. Le futurisme ne se résume alors plus qu’à la peinture même si en 1914 Boccioni publie Peintures, sculptures futuristes, et explique ainsi l’objectif de la peinture futuriste. Il dira même : « Tandis que les impressionnistes font un tableau pour donner un moment particulier et subordonnent la vie du tableau à sa ressemblance avec ce moment, nous synthétisons tous les moments (temps, lieu, forme, couleur, ton) et construisons ainsi le tableau. ». Comme la plupart des peintres futuristes, Boccioni cherche en effet à faire ressortir de ses œuvres une dynamique de mouvement, une sensation de vitesse. De plus, il rejette la tradition esthétique des impressionnistes, qui n’a que brièvement mis en avant cette dynamique. Avec l’entrée de l’Italie dans la Première Guerre Mondiale en 1915, Boccioni rejoint volontairement les rangs de l’armée.

en relation

  • Boccioni
    341 mots | 2 pages
  • Umberto boccioni - formes uniques dans la continuité de l'espace
    1631 mots | 7 pages
  • Oral sur la charge des lanciers
    1002 mots | 5 pages
  • Histoire Des Arts
    298 mots | 2 pages
  • Le futurisme
    587 mots | 3 pages
  • L'ouvrier et la kholkozienne
    1028 mots | 5 pages
  • L'homme en mouvement
    552 mots | 3 pages
  • La charge
    641 mots | 3 pages
  • Le futurisme
    5256 mots | 22 pages
  • Futurisme italien et théorie des couleurs (isaak newton)
    798 mots | 4 pages