Cancer

Pages: 23 (5630 mots) Publié le: 20 octobre 2012
Sommaire.

-Introduction

I)Cancer : étude générale

II) Cancer du sein

A) Des symptômes au diagnostic

B) Les facteurs

C) Propagation

D) Les traitements du cancer du sein

- Conclusion


- Lexique- Médiagraphie

Introduction

Au début du siècle, les causes de mortalité les plus communes provenaient
des maladies infectieuses. A l'approche du XXI ème siècle, les quatre principales causes de mortalité proviennent toutes des maladiesdégénératives, telles que les maladies de coeur, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer et le diabète. Ces dernières années, la médecine et la recherche nous ont permis de réaliser des progrès décisifs en ce qui concernent les origines de ces maladies dégénératives terrifiantes.

L'ennemi n°1 de la santé : les maladies du coeur.

C'est seulement après avoir subi une crisecardiaque que vous découvrez que vous souffrez d'une maladie du coeur ! Alors il est déjà trop tard
* La coronaropathie est aujourd'hui la cause numéro un de décès en Amérique du Nord, entraînant la mort de plus de 800 000 personnes par an.
* Pour plus de 30 % des patients, les premiers symptômes d'une maladie de coeur se manifestent par la mort subite. Pas de seconde chance, pas le temps de direadieu aux êtres chers et pas d'avertissement.

Le docteur Daniel Steinberg, le professeur de médecine à l'University of California, San Diego, déclarait, en 1989, dans un rapport de synthèse paru dans le New England Journal of Medecin, que l'oxydation de cholestérol LDL, provoquée par une quantité trop importante des molécules instables, était à l'origine du durcissement des artères. Despublications médicales affirment aujourd'hui que certains composés nutritifs protègent contre les molécules instables.

L'ennemi n°2 de la santé : le cancer.

Au début, on ne ressent rien. Le cancer progresse pendant des décennies, non diagnostiqué ! Et puis, il surgit.
* Une personne sur trois souffrira du cancer, avec un million de nouveaux cas par an.
Malgrè les énormes progrès en matièrede diagnostic et de traitement du cancer, tôt ou tard la maladie conduit à une agonie très difficile et douloureuse. Les publications médicales reconnaissent de plus en plus que le cancer se développe à cause de la présence en trop grande quantité de molécules instables qui provoquent, sur une période de dix à vingt ans, la dégradation de l'ADN des cellules.
Etant donné que les médecins nepeuvent diagnostiquer le cancer que dans sa phase avancée, il semble normal que, dès maintenant, nous informions nos patients de la nécessité d'apporter à notre corps les substances nutritives appropriées pour lutter contre les molécules instables qui constituent une menace permanente.

Le cancer progresse en europe.

En 1999, le décès par cancer représentaient un quart du total des décès survenusdans 15 pays constituant l'Union Européenne (960 000 décès par cancer par an). Chez l'homme c'est le cancer du poumons qui est le plus meurtrier (30 % de l'ensemble des décès, soit 534 000 décès par an). Chez les femmes, le cancer du sein reste le principal fléau, à l'origine d'un décès sur cinq.

d'informations physiologiques et chimiques bien plus importante que durant le premier âge d'or dela recherche sur le cancer. Au cours de la prochaine décennie, ces techniques, associées à de nouvelles sondes radioactives et fluorescentes, permettront aux cliniciens de distinguer de miniscules amas de cellules précancéreuses.
Avec des techniques aussi fines, il est possible que l'on s'aperçoive que le cancer est une maladie bien plus répandue qu'on ne le pensait et donc que le risque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cancer
  • Cancer
  • Le Cancer N
  • LES CANCERS
  • cancer
  • Cancer
  • Le cancer
  • Cancer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !