Caracalla

Pages: 5 (1190 mots) Publié le: 1 janvier 2012
Enfance[modifier]

D'origine gauloise, punique et berbère1,2,3 par son père Septime Sévère et syrienne4 par sa mère Julia Domna, il naquit en 188 à Lugdunum (aujourd'hui Lyon), son père étant alors gouverneur des Gaules. Baptisé Lucius Septimius Bassianus, il fut par la suite renommé Marcus Aurelius Antoninus, afin d'être rapproché de la dynastie des Antonins. Son sobriquet de Caracalla vientd'un type de vêtement gaulois à capuchon et manches longues qu'il avait coutume de porter dès l'âge de douze ans.
La conquête du pouvoir[modifier]

Septime Sévère a associé au trône ses fils Caracalla en 196 et Géta en 198. À la mort de Septime Sévère en 211, ses soldats tiennent à respecter son testament, obligeant Caracalla à partager le pouvoir avec son frère Geta. Une fois la paix revenue,l'armée démobilisée, et la famille impériale de retour à Rome, il assassina lui-même Géta d'un coup de glaive dans la gorge, réfugié dans les bras de leur propre mère, Julia Domna, qui tentait probablement de les réconcilier. Devant les prétoriens puis devant le Sénat, il justifie sa conduite en prétextant un complot qu'aurait fomenté son frère.
Caracalla ordonne ensuite au Sénat de prononcer ladamnatio memoriae de Géta : il fait effacer le nom de son frère des monuments de Rome et interdit même, sous peine des pires supplices, que celui-ci soit prononcé en sa présence. Plus rien ne doit évoquer son existence. Il se livre ensuite à une série de meurtres systématiques (20 000 selon Dion Cassius) ayant pour cible les amis, les relations et les partisans de Géta ou de possibles compétiteurs(dont un petit-fils de Marc-Aurèle).
Le règne d'un tyran[modifier]

Caracalla enfant

Intaille figurant Caracalla
La politique intérieure[modifier]
Sa politique intérieure, inspirée par sa mère et les juristes de son père, ne diffère guère de celle de Septime Sévère avec des aspects plus égalitaires. Il est difficile de préciser quel est son rôle personnel et l'on a tendance, comme auxtemps de Néron ou de Commode, à attribuer le meilleur à ses conseillers et le pire à lui-même. D'une manière générale, Julia Domna dirige les affaires extérieures et administratives et laisse à son fils la conduite de la guerre.
Les massacres d'Alexandrie[modifier]
Lorsque les habitants d'Alexandrie eurent vent des allégations de Caracalla qui prétendait avoir tué Publius Septimius Geta pour sedéfendre, ils tirèrent une satire de son mensonge et de ses autres prétentions. Caracalla, offensé par l'insulte, contre-attaqua en 215 en organisant le massacre de la délégation de citoyens venus l'acclamer à son arrivée à Alexandrie, puis lâcha ses troupes sur la ville, qui la mirent à sac, se livrant à un massacre si épouvantable « que les flots de sang, traversant l'esplanade, allèrent rougirl'embouchure, pourtant très vaste, du Nil » (Hérodien, IV, 9 : 3-8).
La défense des frontières[modifier]
Caracalla passe la plupart de son temps auprès de ses troupes et à la guerre.
À partir de 213, Caracalla mène plusieurs campagnes contre les Alamans à la fois sur le Rhin et sur le Danube. Victorieux sur le Main, il prend le surnom de Germanicus Maximus et assure une vingtaine d'années de paix aufront occidental, jusqu'au règne de Sévère Alexandre.
En 216, il entre en guerre contre le royaume parthe et envoie une armée en Arménie. Lors de sa campagne, Caracalla demanda en mariage la fille d'Artaban, le roi des Parthes. Il l'obtient et accompagné de toute son armée, se rendit en Mésopotamie pour célébrer les noces impériales. Quand la foule, civils et militaires confondus, fut rassembléepour la fête, près de Ctésiphon, leur capitale, Caracalla donna un signal et le scénario du massacre d'Alexandrie se reproduit : les soldats romains se ruent sur les Parthes et les égorgent en masse. Le roi parthe s'échappe de justesse et ne songe plus qu'à se venger de la duplicité romaine.
La constitution antonine : la fin d'une discrimination pluri-séculaire[modifier]

Article détaillé :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Caracalla
  • Caracalla
  • Caracalla
  • Caracalla
  • caracalla
  • Caracalla
  • Caracalla
  • Les thermes de Caracalla

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !