Charles baudelaire, le peintre de la vie moderne

2512 mots 11 pages
HISTOIRE DE L'ART, 3e OS
Charles Baudelaire : Le peintre de la vie moderne, 1863

« Le peintre de la vie moderne » est un recueil d'essais rédigé par Charles Baudelaire, publié par le Figaro en 1863 et dans L'Art Romantique en 1869.

Le beau, la mode et le bonheur (I) L'artiste, homme du monde, homme des foules et enfants (III) La modernité (IV)

I. Le beau, la mode et le bonheur

Dans ce premier essai, Baudelaire fait une critique des gens qui prétendent tout connaître de la peinture ou de la littérature car ils sont allés voir au musée des peintures de Titien ou de Raphaël, ou alors parce qu'ils ont lu des ouvrages de Bossuet et de Racine par exemple. « Il y a dans le monde, et même dans le monde des artistes, des gens qui vont au musée du Louvre, passent rapidement, et sans leur accorder un regard, devant une foule de tableaux très intéressants, quoique de second ordre, et se plantent rêveurs devant un Titien ou un Raphaël, un de ceux que la gravure a le plus popularisés; puis sortent satisfaits, plus d’un se disant : « Je connais mon musée. » Il existe aussi des gens qui, ayant lu jadis Bossuet et Racine, croient posséder l’histoire de la littérature. »

Cepeandant, il va établire plusieurs affirmations sur ce que sont le beau, le bonheur et la mode, en commençant par le bonheur.

Le bonheur :

Baudelaire explique que parfois il y a des gens qui viennent prouver le contraire, par rapport au fait que tout ne se situe pas dans Raphaël ou dans Racine, et que cela est par bonheur. « Par bonheur se présentent de temps en temps des redresseurs de torts, des critiques, des amateurs, des curieux qui affirment que tout n’est pas dans Raphaël, que tout n’est pas dans Racine, que les poetae minores ont du bon, du solide et du délicieux (...) »

Le beau :

Il va ensuite beaucoup parler de la beauté et de ce qu'est réellement le beau, en parlant de beauté particulière et de beauté de circonstance.
Il va beaucoup parler de notions de présent

en relation

  • Le peintre de la vie moderne - baudelaire, goncourt, huysmans
    4699 mots | 19 pages
  • Baudelaire
    1762 mots | 8 pages
  • Baudelaire
    2354 mots | 10 pages
  • La modernité baudelairienne
    4397 mots | 18 pages
  • Le roman
    1609 mots | 7 pages
  • Charles baudelaire
    1330 mots | 6 pages
  • Comment baudelaire présente-il paris dans son œuvre “tableaux parisiens”
    1158 mots | 5 pages
  • Baudelaire
    2692 mots | 11 pages
  • Baudelaire
    2553 mots | 11 pages
  • Dandysme
    1594 mots | 7 pages