Chevalerie

Pages: 20 (4999 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Au temps des Chevaliers

Quelque temps avant l'an mille, apparaissent en Europe occidentale les premiers chevaliers. À cette ère, le mot "chevalier" servait à désigner les hommes de guerre qui combattaient à cheval. Sur les champs de bataille, ces fantassins, qui constituaient l'essentiel des combattants dans l'armée de l'Antiquité et du début du Moyen Âge, passent alors au second plan.L'époque du combat à cheval commence. Dès lors posséder un cheval et tout l'équipement militaire qui l'accompagne coûte cher.
Certains combattants vont accepter de se placer sous l'autorité d'un riche seigneur qui leur donne un cheval et les moyens de se battre. Tous les chevaliers n'appartenaient pas à la noblesse et tous ne sont pas fils de chevalier. Dans les premiers âges de la chevalerie, on nedevenait pas chevalier par naissance, mais parce que l'on avait été jugé digne de le devenir par un compagnon d'armes qui l'était déjà. Au cours d'une cérémonie particulière, l'adoubement, ce compagnon d'armes faisait chevalier un écuyer qui l'aidait au combat, en lui remettant des armes. À son tour, le nouvel élu pouvait conférer la chevalerie à qui le méritait.
Rapidement, les hommes d'églisevirent les bienfaits qui pouvaient être retirés de cette nouvelle pratique. Ils donnèrent une nouvelle dimension à la chevalerie basée sur la morale et la religion afin de limiter la violence, le désordre et les guerres incessantes qui ravageaient la chrétienté. Les nouveaux chevaliers durent s'engager à combattre loyalement, à être fidèle à leur seigneur et à protéger l'église. Ils cessèrent doncd'être des guerriers barbares pour devenir, du moins en théorie, des soldats du christ.

LES CHEVALIERS |
Qui sont les chevaliers?
Ils se doivent de défendre, attaquer les infidèles, vénérer les clercs, protéger les pauvres de l'injustice, pacifier le pays, verser leur sang pour leurs frères, ainsi que le dit la formule de leur serment, et même au besoin perdre la vie. Les louanges de Dieusont dans leurs bouches, les épées à double tranchant dans leurs mains pour qu'ils puissent exécuter le jugement qu'on leur a demandé d'exécuter, en quoi chacun suit la décision délibérée de Dieu, des anges et des hommes, en accord avec la justice et la reconnaissance des droits de chacun.
L'apprentissage du chevalier
Quiconque veut devenir chevalier est tenu de suivre un certain apprentissage,au cours duquel il doit acquérir une parfaite connaissance de l'art militaire de son temps. Rien du maniement des armes, de l'équitation, de la chasse, ou du comportement auprès de ses pairs ne doit lui être étranger. Quand le futur chevalier à l'adoubement est un fils de la noblesse, comme cela arrive le plus souvent, il reçoit cet apprentissage à la maison familiale, ou encore chez le suzerain decelui-ci. L'équipement du chevalier étant extrêmement onéreux, il est alors préférable pour le jeune noble de faire son apprentissage auprès d'un riche baron qui accepte de le prendre sous sa protection. Une fois l'adoubement célébré, il n'est pas rare de voir le filleul rester au service de son parrain comme chevalier.
Vers l'âge de sept ans, le futur apprenti demeure au château paternel sousla garde des femmes. A partir de cet âge, il quitte le foyer maternel et accompagne son père dans ses activités autres que les combats. Il apprend aussi à monter à cheval, à chasser, à tenir une épée. Dès l'âge de douze ans, son père le confie à un protecteur, en général son suzerain direct. Alors commence pour le jeune garçon le véritable apprentissage qui fera de lui un chevalier.
Le jeuneDamoiseau va d'abord être un serviteur auprès de son suzerain. Valet de chambre, il réveille son maître, puis l'aide à se laver et à se vêtir. Valet d'écurie, il présente les chevaux des familiers du seigneur, sans oublier le sien propre. Valet de table, il sert les mets et les viandes qu'il est chargé de découper. Valet de chasse, il apprête les épieux et les coutelas destinés au gros gibier, puis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La chevalerie
  • la chevalerie
  • La chevalerie
  • Chevalerie
  • Chevalerie
  • Chevalerie
  • la chevalerie
  • La chevalerie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !