Chronique

Pages: 10 (2447 mots) Publié le: 21 février 2013
Chronique : Têtus…jusqu’à la mort !
F.V.G.

Têtus. Oui. Les béninois sont têtus plus qu’un âne nouvellement circoncis et pire qu’un âne nouvellement circoncis, les béninois sont têtus… jusqu’à la mort. En effet, dans le courant de l’année passée, un arrêté préfectoral a été pris et divulgué, suffisamment médiatisé, faisant état de ce que tous les motocyclistes devraient désormais se coiffer decasque. Cette décision de l’autorité préfectorale, qui visait à réduire le taux de mortalité liée aux accidents de circulation, a été diversement appréciée. Elle a même donné lieu aux polémiques les plus décousues, les plus grotesques et les plus abracadabrantesques qui soient. Elle a défrayé la chronique faisant couler beaucoup d’encre et de salive. Elle a donné lieu à un soulèvement moral dansle rang des motocyclistes. Elle a donné lieu à des interprétations et des supputations dans lesquelles nous, béninois, sommes passés champions. Un ultimatum a été donné aux motocyclistes pour se conformer à cette réglementation.
Mais, le constat triste qui est fait est que la date butoir est passée et rien n’y fit. L’autorité préfectorale a fini par se taire et depuis…silence radio.
Alors, on sedoit de poser la question de savoir ce qui a pu se passer. Que s’est-il réellement passé pour que l’autorité se taise ? Sont-ce les murmures et le soulèvement moral des populations qui ont eu raison de l’autorité ? Et pourtant, c’était une décision salutaire, fondée et saluée par plusieurs.
Aujourd’hui, combien de motocyclistes circulant dans la ville de Cotonou sont-ils coiffés ? A entendreceux qui ne se coiffent pas, ils inventent des excuses fallacieuses liées aux maux de tête, à la chaleur, à la bouffée d’oxygène, au poids du casque ou je ne sais quoi que causerait le port du casque pour se justifier. Ce qui est pathétique voire paradoxal, il y en a qui accrochent leur casque à leur moto au lieu de les mettre sur leur tête. Et pourtant, il n’y a pas de jour où il n’y a pasd’accidents de circulation dans lesquels les motocyclistes passent de vie à trépas, parce que dans la plupart de ces accidents, la tête qui est la partie la plus sensible est touchée.
Pourquoi les béninois doivent-ils continuer de mourir aussi bêtement, alors qu’un simple casque peut les en préserver ? A-t-on besoin de faire le gendarme derrière eux avant qu’ils ne préservent leur propre vie ?
Dans lespays développés que nous cherchons chaque fois à copier, il n’y a pas de motocycliste qui circule sur les voies publiques sans casque. Pourquoi ne pas faire comme eux ? Est-ce seulement les mauvaises choses que nous devons copier d’ailleurs pour avilir notre culture ? Est-ce de cette manière que nous allons développer notre p ays ? Je ne crois.
Il est temps que chacun prenne ses responsabilités etsache que la vie est sacrée. Il faut que ceux qui sont encore réticents au port de casque se mettent au pas pour se prémunir de l’imprévu qu’est l’accident, surtout par ces temps de fin d’année où les accidents font rage. Le Bénin, pour opérer le Changement, la Refondation ou la Dictature du Développement a besoin de tout un chacun de nous, de tous ses fils vivants, des citoyens bien portants, pasdes citoyens couchés dans les lits d’hôpitaux, dans les placards des morgues encore moins dans les cimetières. Pensons-y !






















Chronique : Et pourtant, nous sommes frères… I
F.V.G.

Frères. Oui, l’un des trois concepts sacrés formant la devise de notre pays est "Fraternité". Ce concept nous consacre tous FRERES. Ainsi, que nous soyons du nord, du Sud, ducentre, de l’ouest et de l’Est, nous sommes frères. Que nous soyons de teint clair, bronzé ou noir ciré, nous sommes frères. Que nous soyons xwla, goun, fon, ouémènou, mina, péda, dendi, ditamari, wama, biali, nateri, lamba, berba, yaume, kabière, bariba, yoruba, mahi, idasha, nagot, et quelles ethnies sais-je encore, nous sommes tous frères. Que nous soyons villageois, citadins, cadres,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les chroniques
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • chroniques
  • chronique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !