Cinéma expérimental

Pages: 8 (1848 mots) Publié le: 21 avril 2011
Voilà maintenant le film qui se passe de caméra, retour à l’essence même, à la matérialité la plus stricte, au cinéma le plus pur. Photogramme, pellicule, rythme/mouvement. Le plus difficile est de comprendre pourquoi ou comment ce qui surgit de la matière réussit à provoquer chez nous un phénomène.
La recherche de l’élément fondateur amène la réflexion du cinéma sur lui-même. Il part en quêtede son ontologie propre. Il y a alors un paradoxe de la notion d’expérimentation. Loin d’être une avancée, un « toujours nouveau », elle est un retour, un mouvement régressif de la pensée vers l’origine… Les films directs ont comme « élément fondateur » la pellicule elle-même, son défilement. Ce sont des films sans caméra, c’est-à-dire libérés de la perspective et d’une hypothétique reproductiondu réel… Le film m’advient donc directement.
Il me semble que les trois réalisateurs cherchent à atteindre à une forme de sensation visuelle pure. Cette sensation, ce lien « énergétique » à l’image, passe par un malaxage de la pâte visuelle très poussé et personnel.
On croit apercevoir des fantômes, des êtres humains qui apparaissent puis disparaissent aussitôt dans les brumes du photogramme.Des éléments organiques non identifiés (et identifiables) comme des éclats d’avant l’ordre, avant la classification, un espèce d’état chaotique, magmatique, plein d’énergie sans cesse renouvelé.
La matière devient organique. On distingue des molécules… Quand la matière se fait vivante, on assimile les images à la peau, aux nervures, à la digestion, au placenta, à la transparence donc à l’eau. Lamatière première de l’homme c’est l’eau. Le fameux dialogue se fait à partir de là : le géologique, le minérale, l’air… Comment la matière se structure-t-elle ? A travers cette question se pose celle de Dieu.
Poser le problème de la matérialité de l’image induit donc un positionnement réflexif du spectateur sur l’image. Face à ces films, le spectateur se doit de trouver ses « contrats delecture ». La question n’est pas de savoir qui a raison ou qui a tort, ou quelle quantité d’interprétations est juste, mais de reconnaître le caractère poly-interprétatif des images et le caractère méta-personnel de l’interprétation, même si les codes communicationnels dépendent beaucoup du social. Mais il faut un minimum de signes de reconnaissance pour la croyance et l’interprétation. Sans ce minimum,la mémoire et la logique ne peuvent pas diriger l’interprétation. C’est une limite de l’interprétation.
En effet, ce cinéma expérimental a quelque chose de très réflexif, il montre son mode de fabrication en même temps qu’il se montre. L’autre cinéma, le « traditionnel » est magique et incompréhensible, celui-là parle en tant qu’objet, détaché de son contenu et de ce qu’il représente.
Plus leregard s’enfonce, plus le corps s’enfonce. Un art non représentatif ? Pas sûr. Non subjectif ? En réalité, il l’est. Il veut faire voire quelque chose. Mais ce quelque chose est imprécis, irréel. Il veut tout simplement se faire voir. Se montrer. La façon dont il a été réalisé. Le film veut montrer son identité.
Dans cette rencontre qui s’opère entre l’œuvre et moi-même, il y a en effet uneréflexion sur la forme qui prévaut sur l’aspect non narratif de celui-ci. La pellicule n’est plus le support transparent d’autre chose mais bel et bien un élément graphique qui suppose une analyse de la forme, des structures.
D’un côté donc il y a de la matière : une pellicule, un projecteur, de la peinture, de l’acide, des photogrammes sur un écran avec ou sans musique. De l’autre côté ? Une créationqui vient à ma rencontre. Moi devant quelque chose qui essaie de m’atteindre peut-être. Que j’essaie de comprendre… Je pense aussi à l’accident, à l’acide qui a déformé l’image et à l’accident comme acte de création. L’accident attire la réalité d’une façon que l’on peut difficilement contrôler. Poser cet élément quasiment incontrôlable comme principe de création est un peu risqué, mais il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • protocole experimental
  • Méthodologie expérimentale
  • Examen expérimental
  • Le roman expérimental
  • Architecture expérimentale
  • Sciences experimentales
  • Méthodologie expérimentale
  • Le roman expérimentale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !