cités jardins

Pages: 25 (6024 mots) Publié le: 30 décembre 2014
LES CITÉS-JARDINS DE EBENEZER HOWARD : UNE ŒUVRE CONTRE
LA VILLE ?
Modifié le 15 mars 2007
Joëlle Salomon Cavin
Institut de politiques territoriales et d’environnement humain (IPTEH), Université de
Lausanne, CH-1015 Lausanne.
joellesalomon@yahoo.fr
INTRODUCTION
Première nation urbanisée à grande échelle, l’Angleterre fut aussi celle qui développa
les premières théories et pratiquesconçues pour gérer le phénomène. Ces théories et
pratiques et les idéologies qu’elles véhiculaient ont eu une influence dans toute
l’Europe (Cherry, 1974). Parmi ces théories, celle de la Cité-Jardin, élaborée à la fin
du XIXe siècle par Ebenezer Howard va avoir une influence indéniable sur la
conception des villes en Europe et également aux Etats-Unis, en Australie et au Japon
(Ward, 2003 : 197).Tout comme le fonctionnalisme des CIAM, la cité jardin est l’une
des deux grandes théories qui ont le plus influencer l’urbanisme au cours du XXe
siècle (Choay, 1965). Publiée en 1898 sous le titre « Tomorrow a peaceful path to real
reform », elle connaitra le véritable succès en 1902 sous le titre « Garden cities of Tomorrow ». Cette seconde édition sera traduite dans de nombreuses langues.La théorie de Howard nous intéresse ici parce qu’elle est à la fois citée comme un
modèle « anti-urbain » (King, 1985 ; Berque, 1995) ou « à coté de la ville » (Corboz,
1994). Pour Choay, on trouverait dans le modèle de Howard les éléments qui vont
servir à la déconstruction de la ville européenne (Choay, 1994). Ces réflexions
poussent à interroger et à définir le caractère urbaphobe de lathéorie de Howard.
Cette discussion s’appuiera sur le contexte d’écriture de l’œuvre de Howard, sur le
texte d’origine ainsi que l’utilisation qui a été faite de l’œuvre de Howard1.
CONTEXTE D’ÉCRITURE DES CITÉS-JARDINS : L’HORREUR DE LA VILLE INDUSTRIELLE
Pour King (1980), la publication du livre de Howard, la constitution de la Garden city
Association puis la création de la première Garden Cityà Lechtworth (1903) illustrent
l’importance du lobby anti-urbain dont la présence s’affirme à partir des années 1880.
C’est dans ce contexte que sont à replacer également l’émergence de discours, comme
ceux de John Ruskin ou Raymond Williams, à l’origine de l’urbanisme culturaliste
(Choay, 1985). Leur philosophie fait de la ville préindustrielle, harmonieuse, bien
délimitée, entourée d’unenature encore intacte, le cadre de vie idéal pour l’homme.

1 Cet article correspond au développement d’une hypothèse présentée dans La ville mal-aimée (Salomon Cavin,
2005) chapitre 4.1.3 « Antiurbanism et aménagement en Angleterre : l’exemple des Garden Cities, pp. 95-98.

1

Il est certain en effet que la théorie des cités-jardins marque la fin d’un siècle où la
dénonciation de la grandeville est allée croissante. La littérature anglaise, tout au long
du XIXe siècle, foisonne de romans qui illustrent l’horreur de la ville industrielle.
L’œuvre de Charles Dickens qui meurt en 1870 regorge de descriptions
apocalyptiques de la ville victorienne. Le pauvre Oliver Twist, dont les aventures sont
publiées en 1838, se doit de survivre dans un univers urbain de banditisme, deviolence, de prostitution et de délinquance. Dickens décrit une ville où les hommes
perdent leur humanité et s’agglutinent en masses irrationnelles et violentes. Dans la
même veine, plus tard dans le siècle, Thomas Hardy décrit en 1879 avec terreur la
foule londonienne qu’il associe à un monstre aux « 8 millions d’yeux » (Hardy, 1973 :
217) :
« Quand la foule devient de plus en plus dense, ellen’est plus l’agrégation
d’innombrables individus mais une créature autonome, un mollusque noir qui n’a
plus rien d’humain et qui prend la forme des rues le long desquelles il s’étale et
répand ses affreuses excroissances dans les rues avoisinantes2 » (Williams, 1973 :
216).
L’image de la ville industrielle n’est cependant pas seulement le fruit de fictions, elle
est également fondée sur de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Hida cités jardins
  • les cités jardin de bruxelles
  • Les cités
  • jardin
  • Les jardins
  • Jardins
  • jardin
  • Jardin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !