Clivage entre les allemands et les francais pendant la seconde guerre mondiale

432 mots 2 pages
Le clivage entre l’avant et l’arrière pendant la première guerre mondiale.

Pendant la première mondiale, les gens changent, de mentalité. Les soldats du front qui appartiennent à « l’avant » obéissent au ordre des dirigeants, ceux qui sont à « l’arrière » et qui ne participent pas aux combats et qui font les plans. On peut penser à des ingénieurs qui commandent aux ouvriers de construire un maison.

Lorsqu’un soldat de l’avant rentre à l’arrière, les gens ne l’acclament pas, il est sale, a de la boue sur le visage. Le peuple n’exprime presque aucune gratitude envers les sauveurs de leur pays. Les soldats qui, en rentrant voient Madame Michelle la boulangère qui n’à que pour seul soucis d’avoir perdu ses chaussettes rendent les soldats fou de rage, eux qui risquent de mourir à chaque instants, qui vivent dans la boue et qui voient des hommes mourir tous les jours, qui n’ont comme réconfort qu’un journal, qu’une lettre, ou un verre de whisky.

Les soldats voient rarement les hauts dignitaires, ceux-ci sont plus occupés à danser la valse au milieu de jeune femme et à préparer de nouvelles attaques qu’à remonter le moral des troupes. Du coup on parle de clivage.
Pour les chefs, les soldats ne sont que des numéros dans des régiments.
Seul les commandants qui eux sont proches de leurs soldats comprennent leur souffrance.

Dans le film vu en classe nous voyons un général qui ordonne de donner l’assaut sur une de ses troupes. Un cliché réaliste de la grande guerre.
Pour eux si un soldat fait de bonnes actions c’est uniquement pour être promu.

Après la défaite, les nazis rependent le Dolchstoßlegende (en allemand légende du coup de poignard dans le dos), une légende répandue par les nazis selon laquelle l'armée allemande serait restée invaincue sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, mais aurait été abattue par une trahison du pouvoir civil issu de la révolution de novembre 1918.

Il y avait un tel clivage entre ceux du front et de

en relation

  • Introduction générale: les institutions administratives
    5396 mots | 22 pages
  • Manifeste de zimmerwarld
    2018 mots | 9 pages
  • Les mémoires de la seconde guerre mondiale
    1541 mots | 7 pages
  • Systemes politiques compares
    30494 mots | 122 pages
  • Syteme
    29080 mots | 117 pages
  • Mémoire seconde guerre mondiale
    995 mots | 4 pages
  • Démocratie contemporaine
    50652 mots | 203 pages
  • Système politique comparée
    45102 mots | 181 pages
  • etude_critique_de_2_documents_dhistoire_la_guerre_des_ondes_durant_la_seconde_guerre_mondiale
    1678 mots | 7 pages
  • La Grande Illusion de Renoir
    1943 mots | 8 pages