comentaire de texte dom juan ,de moliere

4108 mots 17 pages
COMMENTAIRE DE TEXTE

DOM JUAN, Molière (Acte V, scènes 4, 5, 6)
INTRODUCTION
(Phrase d’accroche)Le XVIIème siècle est le « Grand siècle », le siècle associé au règne de Louis XIV, le « Roi Soleil ». (Développement) En effet, à cette époque, la France rayonne dans le monde, notamment par son art, sa politique et sa culture. (Contexte de l’œuvre)
Dans ce contexte « merveilleux », Molière (Jean-Baptiste Poquelin) et sa troupe, se rapprochent du roi et deviennent les auteurs et acteurs du théâtre royal. Molière écrit de nombreuses pièces qui seront ou deviendront des succès. Mais le contexte religieux de l’époque, l’amènera à quelques ennuis (forte censure, notamment sur les sujets religieux).
La pièce du Dom Juan a fait partie de ces œuvres censurées.
(Bref résumé du texte) Les scènes 4, 5 et 6 de l’Acte V, correspondent au dénouement tragi-comique de l’œuvre. Dom Juan, qui s’est moqué du Ciel par ses infidélités et ses comportements immoraux, est amené à la mort. On peut noter que ce dénouement est teinté de surnaturel. (Questionnement par rapport à ce texte) Pourquoi une fin si tragique pour Dom Juan ? Qu’est-ce qui rend le dénouement si ambigu ? Quelle sont les caractéristiques de la pièce, qui ont mené à la censure ?
(Présentation du plan) Dans un premier temps, nous observerons la personnalité de chaque personnage et l’ambiguïté qui apparait à la fin. Dans un deuxième temps, nous caractériserons la pièce de Dom juan et donc son dénouement, afin d’en comprendre l’inconstance. Enfin, dans un troisième temps, nous aborderons les éléments de sa descente aux Enfers, et nous montrerons son caractère extraordinaire.
I. La personnalité des personnages et leur opposition
a) Dom Juan, l’infidèle
(Idée 1)Tout d’abord, l’auteur - dans ces trois dernières scènes - présente un Dom Juan, fidèle à lui-même. (Citation/Justification par la forme) En effet, on constate dans ses répliques, qu’il reste sur ses positions antérieures.

en relation

  • Commentaire composée : les fourberies de scapin, acte iii scène 2
    2448 mots | 10 pages