Commentaire composé - Controverse de Valladolid

Pages: 5 (1138 mots) Publié le: 4 décembre 2014
Jean-Claude Carrière, metteur en scène, cinéaste et écrivain, publie en 1992 La Controverse de Valladolid, inspirée d’un fait réel qui eu lieu en Espagne en 1550 à l’initiative de Charles Quint. Dans ce texte sont mis en scène le théologien Sépulvéda et le dominicain Las Casas qui s’affrontent sur la nature de l’Homme, plus précisément la nature des amérindiens : sont-ils comme nous des Hommes? 
Nous pouvons alors en venir à se demander en quoi cet extrait relève deux conceptions radicalement opposées du rapport à l’autre. 
Tout d’abord, nous pourrons étudier l’argumentation proposée pour présenter par la suite deux tempéraments qui s’affrontent.

Premièrement, nous pouvons remarquer que ce texte est construit autour de deux thèses qui s’opposent.
Celle du théologien se base surle fait que « Les habitants du nouveau monde sont des esclaves par nature » (ligne 1). En effet, Sépulvéda argumentera dans ce sens là tout au long du texte à travers divers arguments.
À la ligne 7, il critique l’intelligence des amérindiens, qui sont « incultes et sauvages » vu qu’ils sont « incapables de toute initiative, de toute invention » mais « habiles à copier ». Sépulvéda exposeégalement leur infériorité avec l’apposition de « leurs supérieurs » en parlant des Hommes. À la ligne 35, une nouvelle critique, cette fois ci celle d’un retard technologique par l’énumération « ils ignorent l’usage du métal, des armes à feu, et de la roue » qui les place en tant qu’Homme primitif vu que la roue est une invention mésopotamienne datant de -3100 avant Jésus-Christ. On retrouve également unargument par analogie à la même ligne ou Sépulvéda critique leurs usages : « ils portent leurs fardeau sur le dos comme des bêtes ». On trouve à la ligne 37 la critique de leur culture avec des termes péjoratifs «  ils se peignent grossièrement le corps et adorent des idoles affreuses » qui proviennent d’une modalisation totalement subjective. À la ligne 39, il termine sa réplique par un argumentd’autorité « à Dieu » ainsi qu’avec les hyperboles « la plus haïssable » et « la plus offensante » (superlatif). Ligne 42, il « ajoute qu’on les décrit stupides comme nos enfants ou nos idiots », le « on » est indéfini, c’est donc un préjugé invalide. Sépulvéda critique également la morale des amérindiens aux lignes 43 à 47 en disant qu’ils « changent de femme ce qui est un signe de sauvagerie »et qu’ils ignorent « de toute évidence », on retrouve encore une modalisation. Sépulvéda termine sur un argument économique : « ils échangeraient contre de l’or, le verre cassé ». On peut donc affirmer grâce à ces différents critiques, que l’argumentation de Sépulvéda est invalide car celui-ci ne se base pas sur l’expérience personnelle mais sur des préjugés, « on lui a dit que », pourargumenter. 
La thèse de Las Casas est implicite: « Les amérindiens sont des Hommes à part entière ». Lui, nous présente une argumentation relativiste, c’est à dire qu’il prend du recul par rapport à son propre vécu. À la ligne 13, il nous présente sa volonté de comprendre et remet en cause l’argument de Sépulvéda avec l’énumération en disant que « De tout temps, les envahisseurs, pour se justifier de leurmainmise, ont déclaré les peuples conquis d’indolents, dépourvus, mais très capables d’imiter ! ». Il expose à la ligne 15 un argument d’autorité en faisant référence à César, mais on remarque aussi que des lignes 13 à 22, sa réplique est constituée de phrases exclamatives qui marquent sa colère, son indignation mais surtout sa spontanéité. Las Casas critique l’ignorance des européens avec un nousinclusif (les européens) répété 5 fois de la ligne 20 à 22 (2 lignes seulement). Aux lignes 47-48, il expose également un contre-argument de l’argument économique de l’or présenté par Sépulvéda avec une question rhétoriques mais aussi une critique de la non chrétienneté des européens car ils se tuent pour de l’or, Las Casas dit que ce sont donc eux les bêtes. Il termine en remettant en cause...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plan commentaire controverse de valladolid
  • Commentaire sur La Controverse de Valladolid
  • Commentaire controverse de valladolid
  • Commentaire de texte sur la controverse de valladolid
  • Commentaire sur la controverse de valladolid chapitre 6
  • La controverse de valladolid
  • La controverse de valladolid,
  • La Controverse De Valladolid

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !