Commentaire composé jean de la fontaine

Pages: 10 (2433 mots) Publié le: 21 novembre 2010
Jean La Fontaine est l’un des plus célèbres poètes français du XVII° siècle. Ses Fables, réparties sur douze livres, constituent l’un des plus grands chefs d’œuvre de la littérature française. Ses principales sources d’inspiration provenaient de l’Antiquité, et notamment des apologues d’Esope et de Phèdre. Ici, la fable Le Loup et le Chien issue du premier livre était initialement dédiée au jeuneDauphin, tout comme les cinq autres premiers livres. Cette fable « animale » présente un Chien qui se vante auprès d’un Loup affamé de la nourriture qu’il obtient de son maitre contre son obéissance. La Fontaine dénonce ainsi le manque de liberté et la servilité des courtisans vis-à-vis du roi. Dans ce poème hétérométrique de 41 vers, les modifications de longueur des vers rythment et soulignentles étapes du récit. Ainsi, nous retrouvons dans cet apologue les deux fonctions principales de la fable : plaire et instruire.
Tout d’abord, nous étudierons les procédés utilisés par l’auteur pour rendre ce récit vivant et plaisant, puis nous analyserons les personnages mis en scène. Enfin, nous nous intéresserons à l’enjeu de la fable et à la moralité que cherche à faire passer La Fontaine àtravers son récit.

Pour commencer, cette fable se démarque des autres apologues par l’impression de mouvement qui en découle ainsi que par sa vivacité.
En effet, elle adopte une forme dynamique traduite par les nombreux verbes au présent de narration : « rencontre », « aborde », « reprit » qui rendent le récit plus vivace. De plus, la brièveté du récit en assure l’efficacité. En outre, les verssont hétérométriques : ainsi, l’alternance des différents mètres comme les alexandrins, les décasyllabes ou les octosyllabes entraine une diversité et une vivacité propre à La Fontaine et crée des rythmes variés pour délimiter les étapes de cet apologue. Pareillement, l’alternance de la disposition des rimes (rimes plates, embrassées, croisées) permet de dynamiser le récit. La présence importantede dialogues et de discours évite toute monotonie et de ce fait rend le récit plus vivant qu’il ne l’est déjà.

Ainsi, les interruptions du récit offrent un espace de parole, retranscrite au discours direct et indirect. Le discours indirect est présent lorsque le Loup flatte le Chien sur son « embonpoint » aux vers 10 à 12. Le reste des paroles des animaux sont rapportées au style direct, cequi confère de la vivacité au récit. La parole est monopolisée par le Chien qui exprime ainsi sa vanité, et se sent supérieur au Loup.
Cependant, même si la parole du Chien est privilégiée, c’est le Loup qui aura le dernier mot et qui s’attirera les faveurs du lecteur. Cette vivacité est renforcée par un dialogue à l’intérieur de deux mêmes vers : le débat entre le Chien et le Loup à propos de lamarque que porte le premier autour du cou. Le Chien y fait des propos dilatoires, il évite de répondre au Loup puis finit par s’y résoudre et avoue que c’est la marque de son collier, aveu souligné par un contre rejet.

Enfin, le récit proposé fait place à de nombreux rebondissements, respectant ainsi le schéma narratif. De la sorte, les deux premiers vers constituent la situation initiale, àsavoir l’état physique du Loup et des Chiens : le premier est « affamé » tandis que les seconds « faisaient bonne garde ». On assiste ensuite à la rencontre entre ce Loup et un puissant Dogue, soit l’élément déclencheur qui s’étend du vers 3 au vers 9. S’ensuivent plusieurs péripéties dont la flatterie du Loup auprès du Chien sur son embonpoint (vers 10 à 12), l’argumentation du Chien qui chercheà persuader le Loup de sa facilité à se nourrir, mais sans mentionner les désagréments de cette méthode (vers 13 à 29). Puis le Loup se décide à accompagner le Chien et à l’imiter pour acquérir sa nourriture (vers 30 et 31), mais, malgré les remarques du Chien qui tente de camoufler les inconvénients de son travail, il découvre ensuite qu’il n’est pas libre de ces gestes : « vous ne courrez donc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le gland et la citrouille commentaire composé jean de la fontaine
  • Commentaire composé, Les animaux malades de la peste, Jean de La Fontaine
  • Exemple de commentaire composé sur "Les obèques de la lionne" de Jean de La Fontaine
  • Commentaire composé du dépositaire infidèle jean de la fontaine
  • Commentaire composé sur la fontaine
  • Plan de commentaire composé de la fable "les obsèques de la lionne" de jean de la fontaine
  • Commentaire de la besace, de jean de la fontaine
  • Commentaire Jean de La Fontaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !