Commentaire composé la salle aux statuts du roman de tristan par thomas

Pages: 7 (1717 mots) Publié le: 5 mai 2010
Commentaire Composé de Français
La salle aux statues du Roman de Tristan par Thomas

Thomas d'Angleterre serait l’auteur de cette version courtoise de Tristan et Iseut, une version qui vise l‘état psychologique des personnages. Nous savons très peu de chose sur lui. Il était contemporain d’Henri II d’Angleterre, de Villehardouin, Marie de France et d’Aliénor d’Aquitaine. Il étaitprobablement un clerc lettré anglo-normand qui écrivit sa version de Tristan vers 1170. Malheureusement, à cause des intempéries seuls 3 000 vers de son manuscrit nous sont parvenus. Cet extrait ce situe dans la légende après la séparation des amants, et le mariage de Tristan avec Iseut aux blanches mains. Ce mariage ne sera jamais consommé. Iseut est retourné vivre à Tintagel avec le Roi Marc, son mari.Tristan est dans une salle où se trouvent d’extraordinaires statues représentant Brangain et Iseut, ainsi que d’autres personnages de la légende. L’héros qui a du mal à supporter l’absence de la reine, tente d’apaisé sa peine et sa mélancolie en se confiant aux statuts. Ce passage est très particulier, cette scène n’apparait que dans cette version de la légende. Comment Tristan souffre de l’amourqu’il éprouve pour Iseut ? Il sera étudié la souffrance et le délire de Tristan dans ce passage.

Dans un premier temps, il est évident que Tristan souffre. L’énumération «les souffrances, les douleurs, les peines et les tourments »  (l1à 2) (traduit de la langue d’oïl : « e lor travaus e lor dolurs e lor paignes e lor ahans » vers 1096 dans la version originale) insiste sur la douleur du héros.Ce sont des mots très forts, lourds de sens, par exemple le mot tourment vient de torture. Le mot ‘travaus’ en ancien français, signifiait une chose pénible, une souffrance. De nos jours cette signification a changé. Les termes comme « détresse » (l.3) « s’irrite » (l.3) « calomnies » (l.11) « haine » (l.16) viennent appuyer l’idée de la douleur. Ce passage relève du registre pathétique, le champlexical de la douleur en est la preuve. Dans ce passage les sentiments de souffrances, de regret de Tristan sont clairement exprimé. Et il relève également du registre élégiaque vu que Tristan exprime son regret et sa mélancolie « Il voit l’expression qu’avait son visage au moment où son amant la quittait » (l. 24) et « il pleure et implore sa pitié » (l.25). Une autre marque du registreélégiaque, est que le texte d‘origine est un poème écrit en vers avec des rimes suivies. Dans ce passage Tristan se plain : « c’est à vous que je me plains » (l.19). Il idéalise son passé avec Iseut en se souvenant le moment de leur séparation. Le texte d’origine a un aspect de lyrisme plaintif. Dans l’extrait le preux chevalier inspire la pitié.

De plus, Tristan souffre de la solitude. Il est seul danscette salle, sa seule compagnie ce sont les statuts auxquelles il parle.  « Tout ce qui lui travers l’esprit, il le dit à la statue » (l.21). Sa douleur est un fardeau qu’il ne peut porter tout seul. Mais il ne peut l’alléger en se confiant à une personne vivante. Donc il utilise les statues pour se libérer un peu, sans devoir se confier à une personne vivante qui le jugerai et qui pourrait lepunir. « car il ne sait à qui il puisse confier son amour » (l.29). Ceci rappelle la légende du roi Midas. Comme Tristan se confit aux statues, l’esclave qui connait le secret du roi se confit à un trou qu‘il a creusé dans la terre, car il ne peut répéter le secret à une personne vivante. Le mot en ancien français pour confit c’est « descovrir », qui fait pensé au mot découvrir, confit une chose enun sens c’est empêcher qu’elle soit découverte. Comme en réalité, Tristan ne peut pas parler directement à Iseut. Il utilise Brigain comme intermédiaire. Celle-ci, est tout au long de la légende est une adjuvent, elle a toujours aidé le couple. Ici la statue est incapable de transmettre le message à la vrai Iseut. Apparament, le fait de se confier au statues atténue momentanément la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire le roman de tristan et iseut.
  • Le roman de Renart commentaire composé
  • PRATIQUE DU COMMENTAIRE COMPOSÉ SUR LE ROMAN
  • Commentaire composé d’un extrait de tristan et iseult
  • Première partie, commentaire le roman de tristan et iseut
  • Le commentaire composé de l’extrait du roman « la place » d’annie ernaux
  • Tristan et iseut de thomas
  • Le roman de tristan et iseult

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !