Commentaire de texte de goerge burdeau

1795 mots 8 pages
Licence 1 Groupe B

Commentaire de texte sur George Burdeau sur la IIIe et IVe République

Observation:

« Les gouvernements tombaient et se succédaient sans que, pour autant, leur subordinations à la volonté populaire soit mieux assurée ». C'est une citation de George Burdeau dans son œuvre « Droit constitutionnel et institution politiques » paru en 1980, George Burdeau 1905-1988 était un universitaire français, agrégé de droit public, il est l'auteur de nombreux travaux sur le droit constitutionnel et la science politique. Il enseigna à l'université de Paris 2. Pendant la second guerre mondiale il commenta favorablement les lois antisémites du régime de Vichy. S'inscrivant dans la philosophie libérale, il privilégie la liberté au détriment de légalité. Son œuvre la démocratie, écrit en 1956 assimile la démocratie au système représentatif, contrairement à Jean Jaques Rousseau, le père de la démocratie, qui refuse toute représentation politique, mais envisage le peuple comme l'essence du pouvoir et de la démocratie, le définissant alors comme souverain unique. En effet cette citation montre bien la difficulté d'une stabilité des gouvernements sous la IIIe et IVe République. La IIIe République voie sa fin le 10 juillet 1940 avec le décret de loi qui donne des pouvoirs au Maréchal Pétain, le parlement à Vichy délégué sauf 80 Députés, la loi habilitant le Maréchal Pétain. Ce qui instaure le régime de Vichy qui durera 4 ans. La France est représentée par Pétain à Vichy. 80% des Français suivent Pétain et 20% suivent DG. Après cette parenthèse de Vichy, la IV va exhumer le régime parlementaire avec pour objectif de rationaliser son fonctionnement. La IVe République tire des leçons de la IIIe République (instabilité) et va tenter de mettre de l'ordre dans le régime mais échouera. Effectivement dans ce texte George Burdeau soulève les raisons pour lesquelles la IVe République a eu, que des échecs. Cette constitution du 27 octobre 1946 à été créée dans une

en relation