Commentaire de texte de philosophie : j.bentham déontologie ou science de la morale.

2224 mots 9 pages
Commentaire de texte de philosophie : J.Bentham Déontologie ou science de la morale.
Dans cet extrait étudié l’auteur se pose la question suivante qui est précisé dès le début du texte : qu’est-ce que le bonheur ? Mais aussi comment y parvenir ? La thèse de l’auteur pour répondre à cette question est la suivante, pour Bentham, le bonheur existe par intérêt, l’on a intérêt à bien agir pour être heureux et aussi il faut être vertueux. Il faut penser au bonheur des autres. L’auteur parle d’une morale de calcul dite utilitariste. Cette thèse s’oppose à celle de Caliclès qui lui voit le bonheur comme une satisfaction égoïste des passions. Pour répondre à cette question l’auteur défini en premier dans son texte trois notions qui sont le bonheur, la vertu et le vice. Toutes les trois font parties du devoir. Bentham explique ensuite la première loi de la nature à ses yeux puis précise et perfectionne sa définition du bonheur en s’appuyant sur la prudence de l’homme et sa manière de penser.

Afin de pouvoir faire une analyse claire de la thèse et des arguments mis en avants par l’auteur, il faut définir les termes de bonheur, vertu et vice. Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, le stress, l'inquiétude et le trouble sont absents. La vertu est la capacité à faire du bien et le vice est un penchant amoral qui engendre du mal chez les personnes. Le thème principal est donc le bonheur qui implique la vertu et donc le devoir qui est le thème secondaire abordé dans ce texte. D’après Bentham l’on accède au bonheur en jouant pour ses propres intérêts, l’on ne fait pas le bien par l’idée du bien mais par intérêts à être bien dans son corps et son esprit. Ce texte propose une création du bonheur différente qui s’appui sur l’entraide collective à des fins personnelles, il propose aussi d’associer les valeurs de vertu et vice au bonheur car ces valeurs sont directement lié au

en relation