Commentaire de texte leopardi - khâgne

Pages: 7 (1516 mots) Publié le: 24 mars 2011
Philosophie - CPGE -

Commentaire de texte :
Leopardi, « La théorie du plaisir », in Zibaldone

• Question :
L’être vivant, c’est celui qui recherche le plaisir. Son désir du bien, le bien étant le plaisir, est sans limites, mais le plaisir lui même à des limites.
Comment le désir d’une chose limitée, qui est le plaisir, pourrait-il être sans limites ni mesure, c’est-à-dire infini ?• Thèse :
La thèse du texte de Leopardi articule « l’amour de soi » de ce qu’il appelle « l’être vivant », et le bien. Le texte interroge sur le désir du plaisir en tant qu’il ne peut pas être satisfaction complète.
L’amour que l’être vivant éprouve pour lui-même ne possède pas de limites, et existe tant que l’être est vivant. Tant qu’il est vivant, il désire donc le plaisir sans limites.Mais ce plaisir étant limité, (par quoi ?comment ?), l’accession au plaisir est source d’insatisfaction. (car il ne dure pas ?)

• Argumentation :
Découpage du texte en 5§ :
§1 : « En substance la théorie (…) celui qui l’éprouve. »
§2 : « En effet, celui qui (…) ne cesse pas de se manifester. »
§3 : « Voilà donc la tendance naturelle (…) la cause de son insatisfaction. »
§4 : « Or ilest une conséquence nécessaire (…) pour les rendre malheureux. »
§5 : « C’est au premier chef (…) » jusqu’à la fin.

§1 : Dans cette première partie du texte, Leopardi expose la thèse de sa théorie du plaisir. La théorie du plaisir semble être la « nature de notre esprit et de tout être vivant ». Dès le début, l’esprit conscient et l’esprit de l’animal sont mis en parallèle, ce qui sembleindiquer que la théorie du plaisir ne s’intéresse pas à la conscience.
L’être vivant est celui qui éprouve pour lui-même de l’amour, c’est-à-dire d’éprouver un sentiment positif pour son être. La conséquence semble être qu’il recherche alors le bien pour lui, et qu’il est un être capable de désirer, et qui désire toujours, puisqu’il « ne cesse (donc ( jamais de désirer le bien. ». L’adverbe « jamais »indique la permanence du sentiment d’amour de soi et de désir dans l ‘être en tant qu’il est vivant. Il s’agit donc d’une qualité propre de sa nature d’être vivant, puisque jamais signifie d’abord qui n’est en aucun temps.
Le bien qu’il désire pour lui, c’est le plaisir. Ceci est affirmé grâce à la négation restrictive « ne…que », qui exclut que le bien puisse se rapporter à autre chose que leplaisir pour l’être vivant. Et même s’il s’agit d’un plaisir pour lui, ce plaisir est dit « réel », ce qui montre que le plaisir n’est pas nécessairement extérieur à l’être vivant. Mais est-il dans le réel ou bien est-il réel pour lui ?
Or ce plaisir est limité, alors que le désir du plaisir, lui, n’a pas de limites. Tout comme le concept du plaisir esthétique, ici le désir monte sans cesse, sansjamais aller jusqu’à la possession de l’objet. Comme l’amour de soi de l’être vivant le pousse à rechercher le plaisir, aucune satisfaction ne peut être apportée par un plaisir limité.On peut penser qu’il s’agit ici de la temporalité du plaisir, dans le sens ou un plaisir limité dans le temps, qui ne dure pas, ne peut apporter de satisfaction à l’être qui recherche un plaisir qui dure toujours.Mais il ne s’agit sûrement pas uniquement de temporalité. En effet, le plaisir, dans sa limite, est dit incapable « d’égaler l’amour que l’être vivant se voue à lui-même ». Le plaisir en lui-même ne peut donc égaler le désir que l’être vivant peut avoir pour le plaisir, et c’est parce que désir et plaisir sont de natures différentes, limitées et illimitées, que l’un ne peut satisfaire l’autre. Etc’est justement dans l’insatisfaction du désir que s’exprime le caractère non réel du plaisir pour l’être vivant : il est en effet une distinction dans le texte entre plaisir réel et plaisir éprouvé, le plaisir éprouvé ne pouvant sembler réel à l’être vivant, puisqu’il est source d’insatisfaction.

§2 : L’illimitation de l’amour de soi implique que les désirs soient « toujours plus intenses »,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire De Texte
  • commentaire de texte
  • Commentaire de texte
  • Commentaire de texte
  • Commentaire de texte
  • commentaire de texte
  • Commentaire de texte
  • Commentaire de texte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !