Commentaire du poème de Corneille, acte IV, scène 3

326 mots 2 pages
Commentaire du poème de Corneille, acte IV, scène 3, (du vers 4 au 27)

Introduction :

Corneille écrit Le Cid en 1637 et la pièce rencontre un immense succès. Apres avoir vengé son père entuant le comte, le père de Chimène, Rodrigue qui ne peut ni épouser Chimène, ni en aimer une autre, est prêt à mourir. Son père lui conseille alors de prendre la tête des nobles qui se sont réunis pouraffronter les Mores menaçant la cité. Rodrigue, revenu glorieux, fait le récit des ses exploits au roi Don Ferdinand, (acte IV, scène 3). Dans les vers 4 à 27 de cette tirade, le jeune héros chercher àjustifier ses actes auprès du roi. C’est l’occasion pour le dramaturge de relever un défi : comment présenter un aussi long récit sur une scène de théâtre sans lasser le spectateur ? Nous verrons dansune première partie comment l’on assiste à travers ce récit à la naissance d’un héros épique. Puis, dans une seconde partie, nous montrerons que ce récit haletant constitue un véritable moment dethéâtre.

I) La naissance d’un héros épique.

a) un meneur d’hommes.

Rodrigue, par le récit de sa victoire contre les Mores, devient un héros nécessaire à l’état. Il établit en effet qu’il est leprincipal artisan de sa victoire. Il a tout d’abord su mener les hommes au combat. En effet, il commence par rallier les troupes dispersées, comme le montre la gradation (« cinq cents », « trois mille», « dont le nombre augmentait par heure »). Il persuade tous ceux qu’il croise de venir se battre à ses cotés. On note ainsi l’antithèse (« épouvantés » / « courage ») qui souligne la métamorphoseopérée par Rodrigue sur ses hommes. De plus, il sait commander ses soldats. Pour cela, il allie deux qualités : l’action et l’esprit de décision. Au « nous », qui suggère que Rodrigue combat au milieude ses troupes (« notre profond silence », « nous avoir surpris »), se mêle un « je » actif, souvent en position de sujet. Le parallélisme établit par les deux propositions relatives (« l’ordre... [à

en relation

  • Commentaire du poème de corneille, acte iv, scène 3, (du vers 4 au 27)
    1167 mots | 5 pages
  • Exposé illusion comique
    1237 mots | 5 pages
  • En quoi le récit littéraire avec les moyens qui lui sont propres est il efficace pour argumenter
    25962 mots | 104 pages
  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • Analyse
    18034 mots | 73 pages
  • Coup de projecteur sur L illusion comique
    2644 mots | 11 pages
  • corneille l'illusion comique fiche bac francais
    2289 mots | 10 pages
  • Phèdre
    2561 mots | 11 pages
  • Figures De Style
    1803 mots | 8 pages