Commentaire du texte de leibniz, extrait de nouveaux essais sur l'entendement humain

844 mots 4 pages
Texte de Leibniz, extrait de Nouveaux Essais sur l'entendement humain Préparation :
Vérité particulière, individuelle et générale Sens ; nécessaires aux connaissances actuelles Ne donnent que des exemples Vérité particulière et individuelle Plusieurs exemples : vérités générales Ex. : le décours de 24 heures, vrai ici, faux ailleurs Tromperie, croyance Ex. : soleil, une vérité non nécessaire Seule utilité des sens : se questionner Vérité nécessaire - nécessité universelle -vérité nécessaire et universelle ex. : maths (arithmétique et géométrie Vérités dont les preuves ne dépendent point d'exemples Donc : pas des sens

Rédaction :
Si les sens sont utiles pour nous questionner dans notre monde, ils sont impuissants pour fournir des vérités nécessaires. Ils doivent se contenter de vérités particulières, individuelles et générales. C'est ce que ce passage de Leibniz veut expliquer. Le texte ne condamne pas radicalement les sens. Ce serait stupide. Ils ont leur nécessité : par exemple, ils nous renseignent face au précipice pour éviter notre chute, ils nous font connaître une musique inconnue, ils nous questionnent au passage spectaculaire d'une comète ou lors d'une éclipse. Ils ont cependant une faiblesse. Ils ne peuvent donner que des « vérités particulières ou individuelles ». Les vérités offertes par les sens ne sont qu'un point de vue, celui de nos sens. Il ne s'agit pas de tomber dans la croyance de la répétition éternelle de ces points de vue. Nous pouvons voir des milliers de souris grises fuyant une inondation, cela ne doit pas préjuger que toutes les souris sont grises. La généralité d'un fait, ce que le texte nomme « vérité générale », ne fait pas la nécessité de celui-ci. L'exemple choisi par Leibniz est celui du « décours de 24 heures » de l'alternance du jour et de la nuit en Europe occidentale. Grecs, Romains et peuples limitrophes ont toujours connu ce cycle de 24 heures. Si l'idée leur était venue d'en conclure que ce phénomène est identique sur

en relation

  • Commentaire de la fin du chapitre vi des nouveaux essais sur l’entendement humain de leibniz
    2224 mots | 9 pages
  • Bio de leibniz
    6655 mots | 27 pages
  • Politique rire
    1424 mots | 6 pages
  • Bibliographie de philosophie
    5297 mots | 22 pages
  • Fiches kant
    31625 mots | 127 pages
  • Philo
    144873 mots | 580 pages
  • Philosophie La raison et le réel
    121616 mots | 487 pages
  • Conscince
    18941 mots | 76 pages
  • L'opinion la connaissance
    41507 mots | 167 pages
  • C'est proprement avoir les yeux fermés sans tâcher jamais de les ouvrir que de vivre sans philosopher
    15431 mots | 62 pages