Le bonheur - texte de kant

Pages: 7 (1710 mots) Publié le: 13 mars 2013
Énoncé « Personne ne peut me contraindre à être heureux d'une certaine manière (celle dont il conçoit le bien-être des autres hommes) mais il est permis à chacun de chercher le bonheur dans la voie qui lui semble, à lui, être la bonne, pourvu qu'il ne nuise pas à la liberté qui peut coexister avec la liberté de chacun selon une loi universelle possible (autrement dit, à ce droit d'autrui). – Ungouvernement qui serait fondé sur le principe de la bienveillance envers le peuple, tel que celui du père envers ses enfants, c'est-à-dire un gouvernement paternel, où par conséquent les sujets, tels des enfants mineurs incapables de décider de ce qui leur est vraiment utile ou nuisible, sont obligés de se comporter de manière uniquement passive, afin d'attendre uniquement du jugement du chef del'État la façon dont ils doivent être heureux, et uniquement de sa bonté qu'il le veuille également – un tel gouvernement, dis-je, est le plus grand despotisme que l'on puisse concevoir (constitution qui supprime toute liberté des sujets qui, dès lors, ne possèdent plus aucun droit). » Kant Pour expliquer ce texte, vous répondrez aux questions suivantes, qui sont destinées principalement à guidervotre rédaction. Elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et demandent que le texte soit d'abord étudié dans son ensemble.
Questions

1. Dégagez la thèse de ce texte et montrez comment elle est établie. 2. Expliquez : a) « pourvu qu'il ne nuise pas à la liberté qui peut coexister avec la liberté de chacun » ; b) « tels des enfants mineurs incapables de décider de ce qui leur estvraiment utile ou nuisible » ; c) « un tel gouvernement […] est le plus grand despotisme ». 3. Est-ce un droit pour chacun de décider de son propre bonheur ?

Corrigé 1. La thèse de ce texte est la suivante : le bonheur est une affaire privée, personnelle. C'est à chacun que revient le droit de choisir librement ce qu'est son propre bonheur, à la seule condition de ne nuire à personne. Kant soutientcette idée par un raisonnement par l'absurde : un pouvoir qui imposerait sa propre conception du bonheur à ses « sujets » le ferait de manière despotique en leur refusant droits et liberté, et donc ne leur permettrait pas d'être réellement heureux. Pire, ce prétendu bonheur ne serait alors qu'un alibi du despotisme. La liberté est donc une condition intrinsèque du bonheur. 2. a) Être libre dechoisir quel est son propre bonheur ne signifie pas pour autant pouvoir revendiquer le privilège de l'égoïsme. Bien au contraire : la liberté étant le droit, ici, de choisir comment diriger son existence de la meilleure manière possible, ce choix ne peut

se faire qu'en ayant conscience que le bien ou le « mieux possible » n'ont de sens que s'ils sont identiques pour tous. Ce que je considère êtrepour moi le bien, le bon (donc le bonheur) est aussi le bien, le bon pour tous. De même qu'être libre, c'est faire un usage raisonnablement choisi de sa liberté, sans pouvoir choisir de faire du mal à soi-même ou autrui, et concevoir ce qu'est être heureux ne peut vouloir porter atteinte à la liberté d'autrui. Ma liberté garantit celle d'autrui comme celle d'autrui doit garantir la mienne. C'est ence sens qu'il faut entendre ce verbe « coexister ». b) Le gouvernement despotique est celui qui considère ceux qu'il dirige comme des enfants mineurs, alors même qu'ils ont atteint l'âge de leur majorité. Pourquoi ? C'est que l'enfant est supposé n'avoir pas encore atteint l'âge de raison, cette raison qui se caractérise comme la faculté de distinguer le bien du mal, le vrai du faux, le juste del'injuste et donc l'utile du nuisible. Donc, comme l'arbre, l'enfant a besoin d'un tuteur pour l'aider à grandir, et comme l'enfant, les sujets soumis à un gouvernement despotique doivent se croire incapables de discerner ce qui ferait leur bonheur de ce qui ferait leur malheur. Ils ont alors totalement besoin d'être gouvernés, y compris pour savoir ce qui les rendra heureux, même malgré eux. Ce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Explication de texte : kant le bonheur d'autrui
  • Explication de texte, kant, métaphysique des moeurs.. le bonheur
  • kant le bonheur
  • Texte de kant
  • Texte de kant
  • Texte de kant
  • Texte de kant
  • Texte de kant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !