Commentaire Et Analyse De La Tzigane

1888 mots 8 pages
Commentaire et analyse de « La tzigane »

1 La tzigane savait d’avance
2 Nos deux vies barrées par les nuits
3 Nous lui dîmes adieu et puis
4 De ce puits sortit l’Espérance

5 L’amour lourd comme un ours privé
6 Dansa debout quand nous voulûmes
7 Et l’oiseau bleu perdit ses plumes
8 Et les mendiants leurs Ave

9 On sait très bien que l’on se damne
10 Mais l’espoir d’aimer en chemin
11 Nous fait penser main dans la main
12 A ce qu’a prédit la tzigane

Guillaume Apollinaire, « La tzigane », Alcools, 1913

Ce poème présente une structure classique : trois quatrains composés de vers en octosyllabes. Néanmoins, la ponctuation est absente, ce qui nous fait nous demander quel est le rythme à adopter lors de l’interprétation orale du poème. La nature des verbes en terme de valence, les conjonctions ainsi que les compléments de procès sont des éléments qui permettent au lecteur d’établir une rythmique cohérente.

Au vers 1, nous trouvons le verbe savoir qui est un verbe divalent (quelqu’un sait quelque chose), le vers 2 est donc une valence du verbe savoir au vers 1.
Le vers 3 se termine par « et puis », « et » étant une conjonction, il lui faut une suite qui ne peut être autre que le vers 4.
Le vers 5 dans son ensemble est un groupe nominal qui conjugue le verbe du vers 6 « Dansa ». Les vers 7 et 8 complètent la phrase toujours par la conjonction « Et ».
Le troisième quatrain est aussi une phrase dans son ensemble ; « Mais » au vers 10 est une conjonction qui relie le vers au vers 9 ; le mot « espoir » au vers 10 est le sujet de la forme conjuguée du verbe « faire » au vers 11 ; enfin, en terme de valence, le verbe « penser » est divalent (quelqu’un pense quelque chose/à quelque chose/à quelqu’un) et en l’occurrence, « penser » s’accorde ici au vers 12 « A ce qu’a prédit la tzigane ».
Le poème suit donc une rythmique qui lui est imposée non pas par la ponctuation qui est absente mais par le lien sémantique des vers entre eux.
Au fil de leur lecture, les vers

en relation

  • Methode composition
    567 mots | 3 pages
  • La mort en anthropologie
    7599 mots | 31 pages
  • Lecture analytique mai de charles baudelaire
    898 mots | 4 pages
  • 353 Leclezio Printemps Et Autres Saisons 1
    2342 mots | 10 pages
  • Dissertations et commentaires
    2761 mots | 12 pages
  • L'homme et la mer.
    369 mots | 2 pages
  • La 2eme guerre mondiale : une guerre d'anéantissement
    1316 mots | 6 pages
  • Droit de vote
    1080 mots | 5 pages
  • dissertation apolinaire
    28670 mots | 115 pages
  • Analyse
    28670 mots | 115 pages