Commentaire freud l'artiste et le névropathe

1507 mots 7 pages
La thématique de notre texte est l’art et la sublimation. FREUD y évoque sa façon de voir les choses tout en se posant des questionnements. Qu’est ce qu’un artiste ? Comment définir l’art ? FREUD tente de répondre à ces questions en établissant la thèse selon laquelle l’art est un moyen de retour du fantasme vers la réalité. Tout d’abord, pour lui, l’art serait définit par la sublimation. Ensuite, il établit une comparaison entre les artistes et les profanes. Enfin, il montre que les artistes partagent leurs rêves, c'est-à-dire qu’ils rejettent l’égoïsme. L’enjeu de cette problématique est donc de montrer que l’artiste à un grand pouvoir qui lui permet de pouvoir faire des rêves éveillés.

Dans un premier temps, FREUD définit l’art par la sublimation, c'est-à-dire le fait de transformer ces fantasmes en activités littéraires, scientifiques, musicales, sportives ou encore culturelles. L’artiste, c'est-à-dire la personne qui exprime ses fantasmes donc qui exprime son inconscient, aimerai, comme tout hommes, conquérir honneur, puissance, richesse, gloire et amour des femmes, mais ne pouvant arriver à ses fin, il va y avoir un refoulement jusque l’inconscient. Cet inconscient devra faire apparaître ces fantasmes, c'est-à-dire les désirs profonds, dans des rêves lorsque l’on dort. Mais pour l’artiste, cela est différent. Tout comme l’homme, il va vouloir se détourner de la réalité, c'est-à-dire aller dans ses rêves, et concentrer tout ses intérêts, sa libido, c'est-à-dire son énergie sexuelle, dans les désirs de sa vie imaginative. Mais pour l’artiste, ce refoulement ira jusque l’inconscient, mais au lieu de revenir sous forme de rêve lorsqu’il est endormi, reviendra sous forme de rêve éveillé à l’aide des impulsions qui sont des gestes spontanée et lui permettront soit de peindre, d’écrire ou toutes autres formes de sublimation. L’artiste est donc un introverti, c'est-à-dire qu’il garde tout pour lui, mais en même temps il s’approche beaucoup de la névrose, ce

en relation

  • Le processus de création
    2234 mots | 9 pages
  • Freud
    3208 mots | 13 pages
  • Freud
    25371 mots | 102 pages
  • La psychanalyse
    76950 mots | 308 pages
  • Histoire et critique des arts
    92710 mots | 371 pages
  • Assistante marketing et administrative
    50683 mots | 203 pages
  • Le temps dans l'univers romanesque du jeune thomas mann
    46419 mots | 186 pages
  • Benrt
    213927 mots | 856 pages