Le pain

402 mots 2 pages
Francis Ponge (1899-1988)

Né à Montpellier, Francis Ponge demeure longtemps inconnu du grand public, apprécié seulement d’un petit groupe d’amis dont Jean Paulhan, le peintre Georges Braque, Albert Camus et Jean-Paul Sartre, qui écrit un article élogieux à la publication du Parti pris des choses . Ce n’est que dans les années 60 que Ponge sera enfin reconnu comme un des maîtres contemporain de la poésie au bout de la longue lignée de “manouvriers” de la langue poétique tels que Malherbe, Boileau et Mallarmé, qu’il reconnaît lui-même comme ses devanciers. Il reçoit le grand prix de poésie de l’Académie Française en 1984.

Ces œuvres principales sont…

Le Parti pris des choses (1942)
La Rage de l’expression (1952)
Le Grand Recueil (1961)
Le Savon (1967).

Son entreprise…

Le titre du Parti pris des choses résume bien toute l’entreprise de Ponge: s’ouvrir aux objets même les plus banal s (la pomme de terre, le cageot) avec une attention entière et attendrie. Prendre le parti pris des choses, c’est en effet abandonner la subjectivité humaine, “céder l’initiative aux choses”, aider les objets à “s’exprimer”.

Puisque le réel se dérobe aux mots qui veulent le traduire, Ponge donne aux objets une nouvelle définition pour “relever le défi des choses au langage”. La mise en rapport de l’objet, de son nom, et du texte écrit prend, selon Ponge, le nom d’ objeu , sorte d’adéquation entre l’objet et l’écriture, où par un effort d’expression, les choses deviennent paroles et les paroles choses.

Mais les objets s’inscrivent dans un univers humain. Les aider à “s’exprimer”, c’est-à-dire les nommer d’une manière à la fois poétique et précise, c’est “produire un objet de plaisir pour l’homme”. La virtuosité, la sophistication, la perfection, et l’humour de l’ objeu apportent à l’auteur et au lecteur un intense plaisir que Ponge appelle l’ objoie . Il peut ainsi accomplir ce dont, d’après l’auteur, la littérature est seule capable:

en relation

  • LA Le pain
    757 mots | 4 pages
  • Le pain
    1274 mots | 6 pages
  • Le pain
    862 mots | 4 pages
  • Le pain
    673 mots | 3 pages
  • d Le Pain
    3622 mots | 15 pages
  • Le pain
    739 mots | 3 pages
  • Le pain
    447 mots | 2 pages
  • Le pain
    349 mots | 2 pages
  • Le pain
    8349 mots | 34 pages
  • Le pain
    1368 mots | 6 pages