Commentaire kant- tu dois donc tu peux

Pages: 7 (1515 mots) Publié le: 17 février 2013
Introduction :
La liberté est un mot empli d’une infinité de variante. Elle est souvent sujet de grands débats entre philosophes, qui la caractérise de différents procédés. Toutefois nous nous pencherons sur la définition de Kant, avec comme texte à étudier un extrait de Critique de la raison pratique (1788). Le thème dominant est la liberté de l’Homme à choisir et à agir indépendamment. L’Hommepense être en proie à des désirs, qu’il ne peut combattre. Ceci le condamne à agir, sans pouvoir réagir. Or Kant propose une thèse à partir de l’extrait. Si l’Homme est contraint de se soumettre à quelque chose, c’est aussi parce qu’il peut le faire ou ne pas le faire. L’Homme est libre de choisir. Il n’est pas uniquement victime de ses désirs, agissant ainsi par pur instinct. Il est maître deses choix.
L’Homme est-il uniquement victime de s’abstenir aux désirs, en proie aux contraintes impérialistes ou au contraire peut-il aisément s’y abstenir pour des raisons morales qu’il juge fondée et correcte ?
Pour répondre à cette problématique, nous étudierons dans une première partie l’instinct pur et animal (l.1 à l.6) et nous terminerons avec une seconde partie intitulée la liberté et laloi morale (l.6 à l.14).
I L’instinct pur et animal
Un instinct supérieur
Dans cette première partie, nous étudierons un instinct supérieur, pour ensuite aborder l’illusion d’une société oppressée.
L’Homme croit qu’il lui est impossible de résister à la tentation. Il y succomberait sans même essayer de la combattre (l.1). On observe ici une référence à l’instinct animal. Effectivementl’animal ne fait que suivre sa tendance naturelle ou encore ses désirs. L’animal n’a pas le choix de suivre ou de ne pas suivre ses instincts. La nature et la nécessité l’y oblige. La liberté de l’animal se limite à une liberté matérialiste, c’est-à-dire laisser un animal (vivre) à l’état sauvage plutôt que dans une cage. Kant use le présent pour généraliser l’Homme et ses tentations. Il utilise une longuephrase, pour montrer l’enchaînement de son raisonnement (l.1 à l.6). La ponctuation, ici les deux points de la ligne 3, introduit un exemple. Pour l’introduire, il passe du présent au conditionnel, soulevant l’aspect hypothétique et prévisible de l’action. Dans ce contexte-ci, l’Homme semblerait suivre ses profonds désirs, sans réel réflexion. Il ne jugerait ni le bien ni le mal des conséquences(si elles existent), qu’il engendrerait. Toutefois si un châtiment était affecté (l.4), l’Homme réfléchirait à deux fois avant de s’y aventurer. L’utilisation d’une phrase interrogative souligne l’enchaînement logique du raisonnement. Ce qui prouve, que l’Homme a le choix de suivre ou au contraire de ne pas suivre son instinct. Ceci le dissocie pleinement de l’animal. Il pèse donc le bien au mal.Il se demanderait si cette tentation si attrayante est une nécessité.
Une liberté oppressée
Toutefois cet extrait prouve à quel point, l’Homme est en proie aux autorités impérialistes (ici sous l’allusion de la potence à la ligne 4). Effectivement si les lois ne l’avaient interdit, il aurait immédiatement saisit l’occasion de saisir l’objet convoité. L’autorité et la loi jouent un rôlefondamental, dans le libre arbitre de l’individu. Ils jouent le garant d’une bonne conduite. La résistance de la tentation est ici basée, sur la peur. Or Kant ne développe point l’hypothèse d’une société oppressée. Au contraire, l’Homme aurait pu renoncer à cette contrainte d’être puni et saisir ce qu’il désirait. Cependant, il ne l’a pas fait. Ceci montre que l’Homme a opéré un choix, dont il n’en aprobablement aucune conscience. L’Homme se laisse berner par l’illusion, d’un choix prédéfini par les autorités. Ainsi il pense être à la merci des lois. Pourtant Kant ne développe pas encore la notion d’un choix conscient ou inconscient. Ce châtiment, lui a permis de prendre une décision. Le bien et le mal sont des normes que l’Homme s’est imposées. Ce sont des obligations auxquelles l’Homme est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • qui peux me dire ce que je dois faire?
  • Commentaire sur kant
  • Commentaire "je ne peux pas oublier" jean giono
  • Commentaire de texte kant
  • Commentaire de travail t estime de soi; kant
  • Kant, commentaire de philo
  • Kant commentaire composée
  • Commentaire de texte kant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !