Commentaire kant- tu dois donc tu peux

1515 mots 7 pages
Introduction :
La liberté est un mot empli d’une infinité de variante. Elle est souvent sujet de grands débats entre philosophes, qui la caractérise de différents procédés. Toutefois nous nous pencherons sur la définition de Kant, avec comme texte à étudier un extrait de Critique de la raison pratique (1788). Le thème dominant est la liberté de l’Homme à choisir et à agir indépendamment. L’Homme pense être en proie à des désirs, qu’il ne peut combattre. Ceci le condamne à agir, sans pouvoir réagir. Or Kant propose une thèse à partir de l’extrait. Si l’Homme est contraint de se soumettre à quelque chose, c’est aussi parce qu’il peut le faire ou ne pas le faire. L’Homme est libre de choisir. Il n’est pas uniquement victime de ses désirs, agissant ainsi par pur instinct. Il est maître de ses choix.
L’Homme est-il uniquement victime de s’abstenir aux désirs, en proie aux contraintes impérialistes ou au contraire peut-il aisément s’y abstenir pour des raisons morales qu’il juge fondée et correcte ?
Pour répondre à cette problématique, nous étudierons dans une première partie l’instinct pur et animal (l.1 à l.6) et nous terminerons avec une seconde partie intitulée la liberté et la loi morale (l.6 à l.14).
I L’instinct pur et animal
Un instinct supérieur
Dans cette première partie, nous étudierons un instinct supérieur, pour ensuite aborder l’illusion d’une société oppressée.
L’Homme croit qu’il lui est impossible de résister à la tentation. Il y succomberait sans même essayer de la combattre (l.1). On observe ici une référence à l’instinct animal. Effectivement l’animal ne fait que suivre sa tendance naturelle ou encore ses désirs. L’animal n’a pas le choix de suivre ou de ne pas suivre ses instincts. La nature et la nécessité l’y oblige. La liberté de l’animal se limite à une liberté matérialiste, c’est-à-dire laisser un animal (vivre) à l’état sauvage plutôt que dans une cage. Kant use le présent pour généraliser l’Homme et ses tentations. Il utilise une

en relation

  • Malebranche
    4034 mots | 17 pages
  • Conscience
    3931 mots | 16 pages
  • Kant commentaire Critique de la raison pure
    3074 mots | 13 pages
  • Autrui est-il mon semblable ?
    3215 mots | 13 pages
  • Philo Fiche
    9642 mots | 39 pages
  • Autrui est-il mon semblable
    3603 mots | 15 pages
  • Philo
    2617 mots | 11 pages
  • Explication de pascal
    3086 mots | 13 pages
  • Ubu roi
    1989 mots | 8 pages
  • Cours conscience
    1535 mots | 7 pages