Commentaire le rat et l'éléphant

1257 mots 6 pages
Jean de La Fontaine est un poète français du XVIIème siècle appartenant au classicisme. « Le Rat et l’Eléphant » est une fable du livre VIII de son recueil Fables, publié en 1678 dédié à Madame de Montespan, la maîtresse du roi. Dans cet apologue, deux personnages animaliers reflétant les comportements humains sont mis en avant. Un rat apercevant un éléphant partir en voyage se questionne pourquoi les personnes sont admiratives des éléments les plus imposants. Dans un premier volet d’analyse nous étudierons en quoi cet apologue se présente comme un récit vivant. Ce dernier, se mettant au service d’une morale fera l’objet argumentatif de notre seconde partie.

Une première lecture suffit pour comprendre qu’il s’agit d’un apologue composé d’un récit vivant. Il est composé d’une histoire très courte, entre une rencontre d’un rat et d’un éléphant. La vision de cet animal imposant suscite la réflexion du rat. Ce dernier adopte une pensée philosophique, nous pouvons relever à cet effet les différentes questions rhétoriques présentes aux lignes 24 et 25 tel que « Mais qu’admirez-vous tant en lui vous autres hommes ? » qui tente par tous le moyens de nous faire réfléchir. Ainsi on peut relever aux vers 20-21 « le rat s’étonnait que les gens fussent touchés ». Cette réflexion se poursuit au discours direct ce qui rend le texte plus vivant. La seule action se trouve à la fin de la fable, grâce au verbe d’action « sortant » vers 29, qui entraîne une chute surprenante. En effet, pendant toute la lecture de la fable, le lecteur est absorbé par la pensée du rat. On note alors que, le rat occupe la place la plus importante de la fable. Le lecteur ne s’attend donc pas à une fin si terrible résumée dans les quatre derniers vers. En effet dès le vers 28, le lecteur apprend subitement le destin tragique du rat grâce à l’euphémisme présent dans les vers 30 et 31 « lui fit voir un moins d’un instant, qu’un Rat n’est pas un Eléphant. » Par ailleurs, nous

en relation

  • Antologie La Fontaine
    974 mots | 4 pages
  • Les fables
    3060 mots | 13 pages
  • Exemples
    5779 mots | 24 pages
  • reqqe
    3571 mots | 15 pages
  • Fables la fontaine
    3381 mots | 14 pages
  • Le Fable
    7674 mots | 31 pages
  • complement_4b869e50c7650 1
    12800 mots | 52 pages
  • Corpus la fontaine
    27670 mots | 111 pages
  • La fontaine
    7445 mots | 30 pages
  • Histoire des singes et autres animaux curieux (dont l'instinct et l'industrie excitent l'admiration des hommes, comme les éléphans, les castors...)
    29590 mots | 119 pages