Commentaire littéraire de mémoires d’une jeune fille rangée

1618 mots 7 pages
Issue d’une famille aristocrate et conservatrice, Simone De BEAUVOIR (1908-1986) a reçu une formation en philosophie et exerce d’abord le métier d’enseignante. Peu à peu elle s’adonne à la littérature qu’elle veut engagée et en faveur des femmes. Elle s’appuie notamment sur son expérience personnelle et son éducation stricte, pour relater l’évolution des mœurs à l’égard de la condition féminine. Ainsi, cet extrait tiré de son autobiographie Mémoires d’une jeune fille rangé, 1958, est riche de sens puisqu’il correspond à son propre vécu. En effet, il s’agit ici plus précisément d’un passage sur la censure quant à la lecture. Le génie de notre auteure correspond à son regard rétrospectif et critique de l’adulte qu’elle est devenue sur l’enfant qu’elle était. Notons enfin que cette vision sur son cas est représentative de son évolution certaine et emblématique (symbolique). Nous pourrons alors nous demander comment ce passage fait subtilement l’état des lieux de l’évolution de la femme au cours du XXème siècle à travers un conflit de génération. Qu’elle est le rôle de la lecture dans l’évolution de cette « jeune fille rangée » ? Afin de répondre à cette problématique nous aborderons tout d’abord l’activité intellectuelle qu’est la lecture et le danger qu’elle génère pour un milieu conservateur Ensuite nous étudierons la révélation que cette dernière à engendrer sur Simone de BEAUVOIR en tant qu’éveil voire prise de conscience.

En effet, le début du texte est marqué par la thématique de l’inconvenance. A la phrase liminaire, il y a le présentatif imparfait à tournure impersonnelle « Il y avait » (l.1), les deux points « : » marquant une annonce, et à nouveau un présentatif à la tournure impersonnelle « c’est » (l.1). Tous ces termes mettent en relief l’adjectif « inconvenant » (l.1-2). Ensuite, la thématique de l’inconvenance se voit reprit par l’isotopie de l’inconvenance qui renvoie aux mœurs de l’époque et à une dosa (voie du peuple) bien pesante, avec

en relation

  • Boouh
    2605 mots | 11 pages
  • Mémoires d'une jeune fille rangée
    716 mots | 3 pages
  • la soumission de des grieux
    1125 mots | 5 pages
  • 70 Beauvoir
    18549 mots | 75 pages
  • L'education est-elle indispensable?
    18553 mots | 75 pages
  • Émancipation de la femme dans une si longue lettre
    816 mots | 4 pages
  • Photo
    9379 mots | 38 pages
  • Doc A Imprimer
    2726 mots | 11 pages
  • Bonjour tristesse
    3704 mots | 15 pages
  • La jeune veuve
    4307 mots | 18 pages