Commentaire Pierrot Guy de Maupassant

1177 mots 5 pages
Guy de Maupassant (1850-1893) a grandi en Normandie. Il développe un profond pessimisme dès l’enfance. Au lycée, il se lie d’amitié avec Flaubert puis, quelques années plus tard, avec Zola. Son premier succès est «Boule de Suif» en 1880. Il publie 300 contes en une dizaine d’années dont «Une vie» en 1883, «Bel-Ami» en 1885 ou «Pierre et Jean» en 1888. La nouvelle «Pierrot» est publié en 1883 dans le recueil des Contes de la Bécasse. Ce texte présente l’avarice de Madame Lefèvre, une normande. Comment la construction de la nouvelle rend-t-elle vivante et fait-elle ressortir la cruauté des hommes? Nous verrons d’abord la construction efficace du récit avec le récit réaliste, le récit rythmé avec les effets d’attente et d’accélération et le récit vivant puis nous verrons comment Madame Lefèvre est un exemple de la cruauté humaine avec le portrait de la femme avare, la paysanne qui veut paraître bourgeoise et pour finir nous nous demanderons si cette femme est si inhumaine.

Nous allons d’abord voir la construction efficace du récit en développant 3 différents points : le réalisme du récit, son rythme puis ce qui le rend vivant. Tout d’abord, les personnages sont réels : en effet Madame Lefèvre est une veuve de la campagne normande, elle habite dans le pays de Caux, un lieu qui existe vraiment. Elle a une servante nommée Rose qui a des caractéristiques humaines : elle est brave et simple. Ces deux femmes habitent dans une maison typiquement normande : elle a des volets verts et habitent le long d’une route. De plus, elles parlent un langage familier, le patois : elles utilisent le mot «quin» qui signifie chien. Toutes ces raisons font de ce récit un récit réaliste. De plus, le récit est rythmé par des pauses descriptives telles qu’aux lignes 47 à 60 qui servent à ralentir le rythme et à créer des effets de suspens ou d’attente, des scènes telles qu’aux lignes 89 à 94 où le narrateur utilise des ellipses pour centrer le récit sur l’avarice de Madame

en relation

  • Commentaire guy de maupassant
    799 mots | 4 pages
  • Guy de maupassant: la parure
    766 mots | 4 pages
  • Francais guy de maupassant
    414 mots | 2 pages
  • Bel-ami de guy de maupassant
    1697 mots | 7 pages
  • Exposé : La Parure, Guy de Maupassant
    527 mots | 3 pages
  • Structure temporelle et composition de Sylvie
    15421 mots | 62 pages
  • Emile zola bio courte et complète
    535 mots | 3 pages
  • Commentaire incipit jacques le fataliste
    763 mots | 4 pages
  • Grippe
    424 mots | 2 pages
  • Castration dans sarrasine
    2566 mots | 11 pages