Commentaire

2315 mots 10 pages
ARISTOTE “ la politique”:

A savoir : L’esclavage est un fait primordial chez les Grecs, comme chez tous les peuples de cette époque. Il n’y a aucun scrupule moral concernant l’esclavage. Ce qui est en revanche souvent critiqué, ce sont les mauvais traitements infligés aux esclaves

Dans les Politiques, livre I, chapitres 4 à 7, Aristote défend l'esclavage, et construit toute une théorie de l'esclavage. Ce que veut faire A, c’est montrer que l’essence de l’esclavage repose dans la nature même de l’esclave. Il veut montrer que si l’esclavage existe en fait, c’est parce qu’il est justifiable en théorie. Aristote veut montrer que l’esclavage soit une bonne chose ; à la fois par le raisonnement et par l’expérience. Il y a une analyse de la notion de commandement : le pouvoir du meilleur s’exerce sur le meilleur ; la cause finale du pouvoir et de l’obéissance, c’est l’œuvre commune.
Le rapport commandant-commandé n’est pas propre à la relation maître-esclave. D’une façon générale, il est meilleur pour ce qui doit être commandé de trouver un commandement digne de ce nom, et le meilleur commandement s’exerce sur ce qui, devant être commandé, est de nature meilleure.
Journal de Christophe Colomb

« Journal de Christophe Colomb » fut publier par las casas en 1492.

Dans la retranscription qu’il propose du Journal de Christophe Colomb, Las Casas brosse un tableau des habitants du Nouveau Monde mettant en évidence leurs qualités physiques et leur capacité d’adaptation tout en sous-entendant la nécessité pour ces derniers de rallier la civilisation européenne.

Pour convaincre les autorités religieuses et politiques à qui il s’adresse, Colomb s’efforce de retranscrire le regard objectif et précis, qu’il entend porter sur les Indiens, en s’arrêtant à une description détaillée et minutieuse mais extérieur de ces derniers.

MONTAIGNE « Des Cannibales » Essais 1 ;

Montaigne inaugure le mythe du bon sauvage, qu'exploiteront les philosophes des

en relation

  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    281 mots | 2 pages
  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • Commentaire
    1184 mots | 5 pages
  • Les commentaires
    610 mots | 3 pages