Compétence et indifférence en politique, l'exemple des jeunes

Pages: 26 (6351 mots) Publié le: 24 novembre 2011
Les électeurs sont ils incompétents et indifférents politiquement ? l’exemple des jeunes.
Hippolyte Taine dans  Les origines de la France contemporaine, de 1875 à 1893 , « En 1849, ayant 21 ans, j’étais électeur et fort embarrassé : j’avais à nommer 15 ou 20 députés […] On me proposait d’être royaliste ou républicain, démocrate ou conservateur, socialiste ou bonapartiste. Je n’étais rien de toutcela, ni même rien du tout […] »
Cet aveu d’H. Taine rapportant son propre ressentiment quant à ses compétences politiques montre que la question de l’incompétence voire de l’indifférence sont aussi anciennes que les réflexions sur la politique. Ainsi, nous ne remontrons pas jusqu’aux développements d’un Platon dans la République qui pense une cité où seuls les compétents, pour lui lesPhilosophes-Rois, seraient aptes à posséder le pouvoir.
Aujourd’hui, notre système de démocratie représentative se définit par le pouvoir du peuple par le peuple. Ainsi est-il donné, après bien des rebondissements comme nos camarades nous l’ont montrés la semaine dernière, aux Français et Françaises majeurs d’exprimer leur souveraineté par l’acte du vote. La légitimité de nos représentants tient en cequ’ils sont élus, directement ou indirectement. Toutefois, une des questions récurrentes de la science politique est de savoir si ce pouvoir attribuer au peuple est légitime. Les électeurs ont-ils les compétences et l’intérêt nécessaires pour prendre part au jeu politique ? Ne sont-ils pas incompétents et indifférents politiquement ? Thiers ne s’est pas empêché d’ôter à une partie du peuplefrançais qu’il jugeait incompétente le droit de vote (les sans emplois, les vagabonds…) durant la IIe République. Qu’il fut difficile aux parlementaires français de laisser les Femmes voter…tant elles étaient soupçonnées d’incompétence, de connivence avec leur mari ou pire avec leur paroisse…

Mais pour bien poser les choses, demandons nous qu’est ce qu’être compétent politiquement ? Dans une dimensiondite cognitive, ce serait selon le Robert, avoir une connaissance approfondie ou encore avoir intériorisé des règles et des éléments pour former un jugement correct et cohérent sur un sujet. Rapportons cette définition à la dimension politique : l’électeur compétent dispose d’une connaissance approfondie du fonctionnement monde politique, des institutions lui conférant le droit de juger ou dedécider. Or posons déjà une question qui nous occupera dans notre exposé : n’y-a-t-il que la compétence technique qui vaille et même, n’est-ce pas anti-démocratique de penser que la condition sine qua non pour être électeur réside dans une expertise, un savoir sur le politique ? De la même manière, que penser de l’électeur indifférent, celui qui ne se sent pas concerné, celui que la politiquen’intéresse pas ou n’intéresse plus au point qu’il préfère l’abstention ? Car l’abstention n’est elle pas en soi une forme de prise de position politique ce qui nous amène à penser que la politique ne se joue pas uniquement aux urnes ? La compétence et l’intérêt, des concepts qu’il nous faut déconstruire ?
Pour résoudre ces différents problèmes qui se posent à nous, nous étudierons déjà ce que c’est qued’être compétent politiquement pour un électeur français en proposant une forme d’état des lieux de l’électorat français pour en appeler à une extension de la notion de compétence en politique grâce aux analyses sociologique de P. Bourdieu ou D. Gaxie. Nous en viendrons ensuite à intégrer l’exemple des jeunes pour déconstruire cette notion problématique de compétence politique comme le proposent lestravaux de Luc Blondiaux. Et nous utiliserons également les études d’Anne Muxel sur l’expérience atypique des jeunes en politique.

I. Qu’est ce qu’être compétent politiquement ?
A. Incompétence, indifférence. L’Etat des lieux et les difficultés : comment mesurer la compétence et l’intérêt pour la politique ?

Etat des lieux : qu’est ce qu’être compétent et intéressé par la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La politique et les jeunes
  • Les jeunes et la politique
  • La politique et les jeunes
  • Politique de l'emploi : l'exemple du danemark
  • Sentiment de compétence politique et intérêt pour la politique
  • Compétence politique ou bricolage idéologique
  • Politique manageriale des competences
  • Une vision de la politique et deslogiques de compétences

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !