Comparaison jardin d'este et basilique saint-pierre

681 mots 3 pages
LE JARDIN ET LA BASILIQUE.

La villa d’Este fut construite pour le gouverneur de la ville de Tivoli, le cardinal Hipollyte d’Este au XVIe siècle. Son jardin, réalisé par Pirro Ligorio, a été un modèle d’aménagement des paysages. Il met en scène un espace naturel complètement géométrisé, domestiqué par l’Homme. Ce jardin, pour plusieurs raisons, peut être comparé à la Basilique Saint-Pierre de Rome, dessinée par Bramante à la même époque. Nous allons expliciter par la suite en quoi ces deux constructions entrent en résonance l’une avec l’autre.

Dans un premier temps, nous nous intéresserons à la pluri-centralité. En effet, grâce au plan donné dans le sujet, nous pouvons constater que plusieurs points focaux émergent, aux intersections des axes mais également au centre de certains motifs (croix ou rond) ou groupements de motifs. Nous retrouvons ici le mode de fonctionnement de la basilique, qui comporte également un point focal principal (le centre de la grande croix) et de nombreux autres points focaux, créés grâce à la répétition du motif de la croix grecque. Ceci témoigne d’une volonté de ne laisser aucun point mort, et d’inviter le visiteur à parcourir tout l’espace : « en tout lieu, on est au centre de quelque chose ».

Pour continuer dans la structuration de ces deux espaces, nous pouvons également mettre en évidence l’existence d’axes privilégiés. En effet, le jardin de la villa d’Este comporte un axe principal, qui part du bâtiment et qui traverse le jardin. Celui-ci est coupé, de façon totalement inhabituelle pour l’époque, par cinq axes transversaux, qui viennent brouiller les pistes pour le promeneur et le dévier de cet axe dominant. De la même façon, la basilique Saint-Pierre admet deux axes principaux (les bras de la grande croix) mais aussi de nombreux axes secondaires, créés par la répétition de la croix. Cela engendre des « espaces intermédiaires », qui permettent de multiples parcours au sein de la basilique.

Il est plutôt aisé de

en relation

  • les conditions de la production artistique
    23325 mots | 94 pages
  • Autre
    19573 mots | 79 pages
  • Art Moderne REVISION
    14215 mots | 57 pages
  • Le prince et les arts, france italie (xive xviiie)
    10227 mots | 41 pages
  • Art Moderne
    23797 mots | 96 pages
  • Tourisme
    21287 mots | 86 pages
  • Renaissance italienne
    14446 mots | 58 pages
  • Introduction à l'art de la Renaissance italienne
    17180 mots | 69 pages
  • 48
    35626 mots | 143 pages
  • Art de la méditerranée occidentale
    81118 mots | 325 pages