Comptabilit2 de gestion

4673 mots 19 pages
Comptabilité de gestion

Synthèse de cours à l’attention des étudiants ayant besoin de connaître les bases

Introduction :

Tout calcul des coûts repose sur le choix d’une méthode, et le cas échéant de clés de répartition, parmi une grande variété de possibilités. De ce fait, tout calcul des coûts est discutable, notamment dans le cadre d’une négociation portant sur le prix d’achat d’une pièce, d’un composant, d’un produit fini ou encore d’un service.
Pour ce faire, il est essentiel de connaître les grands rouages des principales méthodes de calcul des coûts possibles (partie I), ainsi que d’avoir compris comment les coûts évoluent en fonction de paramètres tels que les quantités (partie II).

Le calcul du coût de revient d’un produit :

1 Avant-propos : vocabulaire de base :

On parle de : ▪ prix : le prix d’un produit ou d’une pièce correspond à sa valeur, telle qu’elle a été négociée avec un client (prix de vente) ou un fournisseur (prix d’achat). ▪ coût : un coût est une somme de charges, à différents stades d'élaboration d'un produit. o Le coût d’achat d’une marchandise correspond donc à la somme de son prix d'achat et des différents coûts d'approvisionnement sans lesquels cette marchandise n’aurait pas pu entrer en stock dans les conditions requises et être disponible pour entrer dans le processus de production. o Le « coût de revient » d’un produit est le total de tous les coûts générés par les différentes actions entreprises pour que ce produit puisse être vendu et livraison (i.e. coûts de production + coûts de stockage + coûts de commercialisation + coûts de livraison + éventuellement quote-part de frais de siège et frais financiers) ▪ marge : toute marge représente la différence entre le chiffre d’affaires et un coût partiel. De très nombreux calculs de marge sont donc possibles, chacun correspondant à la prise en compte d’un niveau de coûts différent. On ne peut donc parler de marge sans préciser de quel type

en relation

  • Rapport de stage rma watanya
    10596 mots | 43 pages