Conscience morale et société

Pages: 5 (1179 mots) Publié le: 16 février 2012
Faut-il dire avec Durkheim : « Quand notre conscience morale parle, c’est la société qui parle en nous » ?

« J’erre dans cette ville, dans cette meute…parmi tous ces visages, toutes ces voix qui m’assaillent, qui me dictent le Bien et le Mal… oh, je voudrais plutôt être aveugle… » Honoré de Balzac confie ainsi la détresse de ses derniers jours, dans une lettre adressée à un ami. Gagné par ledélire, il désigne clairement son rapport avec la société comme « dictateur » du Bien et du Mal et plus généralement des Valeurs. Balzac rejoint ici le constat opéré par Durkheim : « quand notre conscience morale parle, c’est la société qui parle en nous ». Selon lui la conscience morale de chaque individu est l'intériorisation des contraintes institutionnelles par l'individu.
La morale désignel’ensemble des attitudes humaines en rapport avec les mœurs en vigueur dans une société. La conscience morale est ce qui nous permet de juger nos actions et celles des autres comme bonnes ou mauvaises. Elle fait donc partie de l’individu, elle nous est « intérieur », à tel point que beaucoup de penseurs la comparent à une voix. Rousseau s’exclame ainsi « Conscience ! Conscience ! Instinct divin,immortelle et céleste voix (…) » dans l’Emile : il y aurait donc une voix intérieure qui nous servirait de guide dans nos actions, qui nous dirait ce qui doit ou ne doit pas être fait, qui nous fournirait donc les règles de notre conduite.
Dès lors nous pouvons nous demander qu’elle est l’origine de la conscience morale : s’agit-il d’un conditionnement social, d’une assimilation par l’individu desrègles imposées par la société ?
Il s’agira tout d’abord de déterminer l’origine sociale de notre conscience morale puis de montrer qu’elle ne peut en aucun cas se réduire au conditionnement social.

Pour Aristote « l’homme est un animal politique », cela veut dire qu’aucun être humain ne peut vivre durablement seul ; l’homme est donc voué à vivre parmi ses semblables, il est condamné à vivreavec les autres. Ainsi, pour qu’une société humaine fonctionne de manière harmonieuse elle doit se donner des règles morales qu’elle impose à tous ses membres. De cette manière le fonctionnement de la morale est la société, en tant qu’entité s’imposant à l’individu. C’est donc cette dernière qui décide de ce qui est bien ou mal. La société exerce donc une pression sur les individus qui la composent,de manière à préserver sa cohésion. Les règles morales issues de cette exigence sont ce que Bergson appelle « morale close » ; dans Les deux sources de la morale et de la religion, il affirme qu’ « au fond de l’obligation morale, il y a l’exigence sociale ». La morale « close » est celle qui ne concerne qu’une société et règle les rapports de ses membres afin de la préserver.
La société va alorsdéléguée son autorité aux familles qui sont des médiatrices éducatives. De même que toutes les institutions sociales. Parce qu’on suit davantage une règle que l’on croit venir de nous-mêmes, mais aussi parce que la limite est posée au moment même où nous formulons un désir, la morale est plus efficace lorsqu’elle est intériorisée. Ainsi l’éducation vise à faire acquérir à chaque membre de lasociété les règles qui y sont en vigueur (les contes de fée proposent un modèle, des règles, …). C’est par ce moyen que selon Freud se constitue notre Surmoi, intériorisation des exigences et des interdits (essentiellement parentaux). La conscience morale est un des rôles du surmoi, qui exerce ainsi une surveillance et une censure intérieure, parfois consciente, parfois inconsciente, sur nos désirs.Ainsi pour Claude Lévi-Strauss, la prohibition de l’inceste, en tant qu’ « axiome » de la société, est à l’origine de la conscience morale. De même, le « politiquement correct » illustre ce consensus de conscience.

Cependant si la société doit-être le fondement de la conscience morale on aboutit à une multiplicité de la morale, il y aura donc autant de morale qu’il y a de société. Dès...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La conscience morale
  • La conscience morale
  • La conscience morale
  • Conscience morale
  • Morale et conscience
  • Conscience psychologique et conscience morale
  • Conscience morale
  • Conscience morale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !