consommmation des ménages

1184 mots 5 pages
La consommation des ménages en France.
Quelle est l’importance de la consommation des ménages sur l’économie d’un pays ?
Introduction :
La consommation des ménages est une donnée essentielle sur la santé économique du pays puisqu’elle représente 55 % du PIB et qu’elle explique 30 % de la variation du PIB chaque trimestre.
Dans une première partie, je présenterai la consommation des ménages en France. Puis, ce qui explique le ralentissement actuel de la consommation des ménages. Enfin, un comparatif France/Europe nous permettra de déterminer l’importance de la consommation des ménages sur l’économie d’un pays.

A - Qu’est-ce que la consommation des ménages
Les dépenses en consommation finale des ménages (anciennement appelées la consommation privée) désignent la valeur marchande de tous les biens et services, y compris les produits durables (tels que les voitures, les lave-linge et les ordinateurs personnels) achetés par les ménages. Ces dépenses ne tiennent pas compte des achats de logements, mais comprennent les loyers versés pour les logements habités par leur propriétaire. Ces dépenses comprennent également les paiements et frais versés au gouvernement pour obtenir des permis et licences.
Elle mesure les dépenses en biens et services.

I – La consommation des ménages en 2011
En 2011, la dépense totale de consommation des ménages français s’élevait à 1 110,1 milliards d’euros, soit plus de la moitié du PIB. En milliards d'euros
Coefficient budgétaire en %
Produits alimentaires et boissons non alcoolisées
150,8
13,6
Boissons alcoolisées et tabac
35,8
3,2
Habillement et chaussures
47,7
4,3
Logement, eau, gaz, électricité...
281,2
25,3
Meubles, articles de ménage et entretien courant de l'habitation
64,8
5,8
Santé
43,3
3,9
Transports
160,6
14,5
Communications
29,1
2,6
Loisirs et culture
93,6
8,4
Autres
203,2
18,3
Dépense de consommation
1 110,1
100,0

Le premier poste budgétaire des Français est le

en relation

  • Faylinawa
    708 mots | 3 pages
  • Initiation à l economie.
    4787 mots | 20 pages
  • Microéconomie
    20901 mots | 84 pages
  • Le theatre de l'absurde
    25786 mots | 104 pages