Corrig S Ance 1

1885 mots 8 pages
L EPARGNE ET LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS

Attention, le sujet comporte une conjonction de coordination « ET ». Il ne s’agit pas de traiter une 1ère partie sur l’épargne, et une 2ème sur le financement des investissements.
L’étendue du sujet est vaste. C’est donc l’importance des questions soulevées par le sujet qui doit guider la démarche.

Définition des mots clés
L’épargne : part du revenu disponible, c’est-à-dire, le revenu après paiement des impôts et cotisations sociales. C’est la part du revenu non consommée.
Qui épargne ? les ménages les entreprises l’Etat L’investissement : acquisition de biens de production, qui vont permettre à l’entreprise de produire plus, d’être rentable, de se développer.

Se pose la question du financement de l’investissement ? par emprunt bancaire : emprunt d’une somme d’argent à la banque, assortie d’intérêts, prix du service rendu.
Ou sur les réserves financières de l’entreprise : c’est l’autofinancement. L’entreprise est capable de se financer seule. Dans ce cas, cela implique l’existence de l’épargne.
On constate donc qu’il y a un lien étroit entre l’épargne et l’investissement.
Voilà la problématique. Montrer que l’épargne est nécessaire au financement des investissements.

D’une façon schématique et en fonction des outils dont disposent les étudiants, nous pouvons dégager trois grandes lignes d’analyse :
1. Décrire comment l’épargne de certains agents économiques se forme et participe au financement de l’investissement.
2. Montrer les divergences entre les souhaits des épargnants et les besoins des investisseurs.
3. Analyser les moyens dont dispose l’Etat pour faire coïncider les souhaits des épargnants et les besoins des investisseurs.
Ces trois grandes lignes permettent de dégager l’idée du plan.
Encore faut-il qu’à partir du sujet, déterminer une problématique, qui à son tour, détermine le plan ?
Il s’agira donc de montrer que l’épargne est nécessaire au financement des investissements.

Le sujet ne demande

en relation

  • xxxxx
    1108 mots | 5 pages
  • Le roi se meurt
    1274 mots | 6 pages
  • comptabilte analytique
    1084 mots | 5 pages
  • econometrie
    37379 mots | 150 pages
  • Cours d'économétrie
    43990 mots | 176 pages
  • Marché financière
    25466 mots | 102 pages
  • Econometrie Regression
    43188 mots | 173 pages
  • cision d'investissement
    7964 mots | 32 pages
  • Couverture des risques
    123522 mots | 495 pages
  • Agnes Desarthe, commentaire d'un extrait
    716 mots | 3 pages