Cours fondation

1441 mots 6 pages
Les fondations

But et types de fondations

But des fondations : assurer la liaison entre le terrain et le bâtiment. La fondation doit permettre la transmission des charges tout en limitant les tassements du sol qui seraient préjudiciables à l’ouvrage.

[pic]

[pic]

[pic]

On distingue 2 types de fondations : • Les fondations superficielles qui s’appuient sur les couches supérieures du terrain lorsque celles-ci sont suffisamment résistantes. • Les fondations profondes qui descendent jusqu’à trouver une couche de sol résistante, ou jusqu’à ce que les efforts de frottement mobilisés sur les côtés soient suffisants pour reprendre le poids du bâtiment.

Pour qu’une fondation soit considérée comme superficielle, il faut que sa profondeur D soit inférieure à 3m ou que sa largeur B soit supérieur à 1/6 de sa profondeur D.

Les fondations superficielles englobent les cas suivants :

Les semelle isolée (sous les poteaux)

Les radiers forment une famille à part : il peuvent soit être considérés comme des fondations superficielles, soit reposer eux-mêmes sur des fondations profondes.

Principe de calcul d’une fondation superficielle

1 Largeur de la semelle

Le sol peut résister à une contrainte admissible (pression) σadm déterminée en laboratoire, par des essais de sol en place (essais in situ) ou encore à l’aide de tableaux.
[pic]

Chaque semelle va reprendre une partie du poids du bâtiment et de ses diverses charges d’exploitations. Cette force F sera répartie sur la surface S de la semelle, et générer ainsi une contrainte [pic] sur le sol.

Il faut alors vérifier que cette contrainte ne dépasse pas la contrainte admissible du sol :
[pic]

Pour les semelles filantes, la charge à reprendre est généralement constante tout le long du voile. Aussi, le calcul se fera par unité de longueur du voile (autrement dit pour une longueur de 1 m).

Exemple :
On réalise un bâtiment dont les fondations superficielles

en relation

  • Cours fondations
    13228 mots | 53 pages
  • Cours fondations
    570 mots | 3 pages
  • cours fondations profandes
    1180 mots | 5 pages
  • def NNé
    1078 mots | 5 pages
  • Les immobilisations
    9471 mots | 38 pages
  • Biographie henri-cartier bresson
    1632 mots | 7 pages
  • bill
    3655 mots | 15 pages
  • Rapport annuel zakoura
    4978 mots | 20 pages
  • Bertelsmann
    6170 mots | 25 pages
  • Descente de charges
    915 mots | 4 pages