Court résumer sur épicure

408 mots 2 pages
Épicure naquit en 341 avant J.-C. à Samos d'un père maître d'école et (ce qui est assez curieux pour ce futur adversaire implacable de la superstition !) d'une mère magicienne et devineresse. De 306 avant J.-C. jusqu'à sa mort en 270 il vécut à Athènes où il fonda une école... Son école était un beau jardin qu'il avait acheté 80 mines et qu'il cultivait lui-même. Ses cours consistaient en conversations amicales à l'ombre des arbres fruitiers. Ses disciples admiraient non seulement son savoir mais aussi sa gentillesse et sa frugalité. Deux siècles après lui, le poète latin Lucrèce (99'SS) dira d'Épicure : « Deus ille fuit » (V, 7). C'est la doctrine épicurienne qui fait le fond des Six livres du De Natura Rerum de Lucrèce. De l'œuvre immense d'Épicure lui-même il ne reste que quelques maximes et trois lettres (à Hérodote, à Pythoclès, à Ménécée) que nous a conservées Diogène Laërce. L'épicurisme, dont les leçons s'opposent à celles du stoïcisme, procède pourtant de la même intention. Rendre l'homme heureux, lui procurer un état purifié de toute angoisse, de tout trouble, l'ataraxie. A cette préoccupation du salut est subordonnée la physique d'Épicure dont la seule fonction est de fournir une vision du monde propre à éliminer l'angoisse. Il y a là une conception de la science que l'on peut opposer radicalement à celle qu'aura vingt siècles plus tard le philosophe français Pascal. Pascal est « effrayé » par les découvertes de la science (« le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie ») et c'est dans sa foi religieuse qu'il trouvera le remède et la paix. Pour Épicure, c'était exactement l'inverse. La religion est source d'angoisse (les hommes tremblent quand le tonnerre gronde, voient dans la foudre un présage ou un châtiment, ou le signe que Zeus est en colère, les hommes redoutent la mort et les châtiments aux Enfers, etc.), la science est capable de dissiper l'angoisse religieuse, de rendre aux hommes la tranquillité.
Que reste-t-il de l'œuvre

en relation

  • Epicure
    865 mots | 4 pages
  • La philosophie grecque
    332 mots | 2 pages
  • 2 Le bonheur
    1012 mots | 5 pages
  • Le bonheur: comment parvenir au bonheur
    4328 mots | 18 pages
  • Fiche de lecture sur le bonheur
    4201 mots | 17 pages
  • Epicurisme et stroicisme
    2239 mots | 9 pages
  • Quels rapports existent-ils entre le plaisir et le bonheur ?
    933 mots | 4 pages
  • la population mondial
    2288 mots | 10 pages
  • Faut-il mieux se perdre dans le désir qu’avoir perdu tout désir
    3271 mots | 14 pages
  • PHILO
    1695 mots | 7 pages