Critique du film "Twelve years a slave"

Pages: 5 (1085 mots) Publié le: 15 juin 2014
Critique sur le film « 12 years a slave ».


Le film « Twelve years a slave » relate une histoire vraie, celle de Salomon Northup, un homme noir originaire des États-Unis, enlevé et vendu comme esclave. Ce dernier, pendant près de douze ans, vivra un calvaire épouvantable, à travailler dans des champs de coton en Louisiane sous un soleil insupportable. L'enlèvement des hommes libres étaitcourant à l'époque, même pour ceux dont le travail était reconnu. Salomon vivait une vie tranquille aux côtés de sa femme Anne Hampton et de ses trois enfants, Elizabeth, Margaret et Alonzo, libres eux aussi, avant le drame.

Une ambiance lourde et grave nous plonge rapidement dans cet univers sombre, celui de la vie de Salomon Northup, homme d'origine libre, devenu esclave.
En effet, desmusiciens lui avaient fait croire qu'il avait la possibilité d'intégrer leur troupe en tant que violoniste et qu'il serait bien payé, mais puisqu'il s'agissait d'un piège, les blancs l'ont ensuite séquestré. Lorsque Salomon se réveille dans une sombre salle, enchaîné, il s'en suit alors des actes d'une violence inouïe envers le héros, non seulement physique (avec les coups meurtriers du fouet), maisaussi morale, lorsque ce dernier découvre avec horreur que ses papiers lui certifiant la liberté lui ont été dérobé, et qu'il est promis à un funeste destin, celui de devenir esclave. Le spectateur est alors en proie à un malaise constant, puisqu'il est lui aussi entraîné malgré lui dans le périple de cet homme qui se battra jusqu'au bout, pour survivre, et surtout pour un jour rejoindre safamille.

Tout au long de ce récit, de néfastes sensations nous sont transmises, en fait, nous nous sentons, tout comme Salomon Northup, empreints d'un profond sentiment d'injustice, non seulement par une identité que l'on retire à ces hommes, un nouveau nom, un matricule qu'ils sont obligés de porter, mais aussi par la fierté que l'on écrase, à cet abaissement au titre d'animal que l'on impose àces êtres humains. En effet, les esclaves se doivent d'écouter au pied et à la lettre leur maître, mais ils sont aussi dépossédés de toute liberté. Par exemple, de la liberté du savoir, puisque Salomon doit cacher son aptitude à lire et écrire, mais il est aussi dépossédé de son identité et de son histoire, puisqu'il devra répondre au nom de Patt, et dire qu'il provient de Géorgie.

Bien quel'acteur Steve McQueen joue magnifiquement bien le rôle de l'esclave, soumis par ces blancs abusant sans scrupule de sa condition et de celle des autres, ce film ne m'a pas particulièrement émue, ou, en tout cas, il ne m'a pas bouleversé au point que j'en verse quelques larmes à la fin. En effet, nous nous y attentions depuis le début, seulement en lisant le titre du film : « Twelve years a slave »nous montre bien que le protagoniste, devenu esclave, finit par retrouver sa liberté, douze ans après. De plus, l'esclavage, pour moi et beaucoup d'autres certainement, est un acte immonde remettant en cause la condition humaine, nous étalant bien tout le lot d'atrocité dont l'homme peut être capable … Certaines scènes nous écœurent plus qu'elles ne nous offrent un sentiment de révolte : parexemple, lorsque Patsy est violée par son maître, ou encore lorsqu'elle est battue au fouet par ce dernier, nous avons du mal à garder les yeux ouverts, et s'il était possible de partir de la salle en courant, nous le ferions certainement ! Mais l'angoisse de ces scènes ne m'ont pas particulièrement marquée ; je m'attendais à de telles démonstrations bien avant de rentrer dans la salle. Bien sûr, celan'empêche le fait qu'elles soient remarquablement bien interprétées, notamment grâce à cette impression de « suspens » ; des scènes qui nous semblent interminables ! Souvenez-vous, lorsque Salomon finit pendu à un arbre toute une journée …

Le fait que ce film soit trop violent et sanglant est, d'après moi, la cause du manque d'émotions que l'on peut ressentir à la fin du film de ce film. En...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • critique twelve years a slave
  • Synthèse Twelve Years A Slave Biopic
  • 12 Years as a Slave
  • 12 years of slave critique
  • Critique film a separation
  • Critique film une bouteille a la mer
  • Critique du film A Space Odyssey de
  • Critique de film : a bout de course, sydney lumet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !