Démocratie et citoyenneté à athènes

Pages: 8 (1904 mots) Publié le: 15 décembre 2012
C2 : Démocratie et citoyenneté à Athènes (Ve – IVe siècles av-J-C)

Introduction

Au Ve – IVe siècles av-J-C, la cité (polis) d’Athènes – la mieux documentée des cités de la Grèce antique – est le lieu d’une expérience politique nouvelle : la démocratie. Le peuple (démos) en est le fondement. Véritable idéal pour certains, ce nouveau mode de gouvernement n’est cependant pas exempt decritiques. Qu’est-ce que la démocratie athénienne ? Comment les citoyens s’y intègrent-ils ? Quelles en sont les limites ?

NB : Définitions : polis : communauté de citoyens indépendants, souveraine sur son territoire

politique : recouvre tout ce qui a trait au gouvernement d’une communauté (Etat)



I – Le citoyen au centre du système démocratique

A) Unepartie restreinte et privilégiée de la population d’Athènes

La citoyenneté athénienne est fondée sur la filiation (origine des parents) et sur le territoire. Depuis les réformes de Clisthène (508/507 av-J-C) il faut, pour être citoyen athénien, être libre, né d’un père athénien et être inscrit – à l’âge de 18 ans – sur les registres du dème (subdivision du territoire athénien correspondant à unvillage ou à un quartier de la ville). En 451 av-J-C Périclès renforce encore ces critères : désormais il faut être né du mariage légitime d’un citoyen et d’une fille de citoyen.
Le « peuple des citoyens » (démos) ne représente qu’une minorité de la population d’Athènes soit environ 42 000 sur 380 000. La majorité étant composée d’esclaves et de métèques (étrangers autorisés à résider). Les citoyenssont les seuls à disposer de la totalité des droits civils et politiques : ils sont seuls à : pouvoir posséder et transmettre la terre, mener eux-mêmes une action en justice, se marier légitimement, et – s’ils sont trop pauvres – à bénéficier d’aides publiques pour pouvoir participer à la vie civique (misthophories). Ils sont surtout les seuls à participer à la vie politique.

B) Les citoyens,maîtres des institutions

L’Ecclésia : organe central de la démocratie, il s’agit d’une assemblée ouverte à tous les citoyens où chacun a le droit de parole et de proposition. Réunie une quarantaine de fois par an (sur la colline du Pnyx), l’Ecclésia est le lieu d’expression privilégié des citoyens et celui où sont votées les mesures les plus importantes : guerre ou paix, alliances,constructions, ostracisme (= exil de 10 ans, sans perte des droits civiques ni des biens, d’un citoyen soupçonné de prétendre au pouvoir personnel. Cette procédure montre bien la méfiance des Athéniens face aux risques d’atteintes à la démocratie. Le mot ostracisme vient des tessons de terre cuite ou ostrakon sur lesquels étaient inscrit le nom du futur exilé). Pour les décisions les plus graves, le vote doitêtre effectué avec un minimum de votants ou quorum.
La Boulé : il s’agit d’un organe permanent tiré de l’Ecclésia. Elle est constituée de 500 membres tirés au sort parmi les citoyens, 50 par tribu. En réalité, 50 bouleutes d’une même tribu prennent en charge les affaires durant un dixième de l’année (36 ou 37 jours) – on appelle cette période une prytanie – chaque jour est tiré au sort parmi euxun président ou épistate qui détient pour 24 heures les clefs de la cité, des trésors des temples et est nourri et logé dans un lieu spécial : le prytanée (bâtiment circulaire aux fonctions diverses dont celle de temple : le tholos).(Cf réponse de Socrate quant à sa peine : « être nourri et logé au prytanée »). Le rôle de la Boulé est de présenter un « ordre du jour » (probouleuma) à l’Ecclésia,de gérer les finances et de contrôler les magistrats.
Les magistrats : pour un Grec, il s’agit de citoyens détenteurs d’une part de la puissance publique. Ils sont élus (pour les magistratures les plus importantes) ou tirés au sort pour un an. Ils sont contrôlés avant et après leur charge par les bouleutes. Leur charge est collégiale, c’est-à-dire qu’ils sont choisis à plusieurs, généralement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La démocratie et la citoyenneté à Athènes
  • La citoyenneté et la démocratie à athènes
  • Citoyenneté et démocratie à Athènes
  • Citoyenneté et démocratie a athènes
  • Citoyenneté et démocratie à athènes
  • Citoyenneté et démocratie à Athènes
  • Citoyenneté et Démocratie à Athenes Histoire onde
  • Citoyenneté et démocratie à athénes au 5éme siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !