Démocratie

Pages: 26 (6273 mots) Publié le: 15 février 2012
Démocratie : deux ou trois choses que je sais d'elle...
Gérard PIROTTON
Cet article a fait l’objet d’une publication dans « La Revue Nouvelle », N°12/1995. Page 66-77.n Voir :< www.revuenouvelle.be > Merci de citer la signature et les références : < www.users.skynet.be/gerard.pirotton >

Au lendemain des élections du 21 mai 1995, le ton dominant des commentaires autorisés était àl'apaisement. Étonnante stabilité du corps électoral belge, vote davantage personnalisé, non éclatante victoire de la famille libérale, non sanction de la coalition sortante, tassement d'Écolo... et score moins important qu'on avait initialement pu le craindre pour des partis pudiquement appelés « non démocratiques ». On semblait se réjouir de la chose et saluer du même coup la maturité responsable etconformiste de l'électorat. Pourtant, les Législatives de '91 et les Communales de '94 avaient déjà fourni matière à réflexion. Alors, s'est-on déjà habitué à la présence d'élus d'extrême-droite au sein des assemblées ? Leur - relativement - faible nombre dispense-t-il pour autant de réfléchir à la signification politique de l'événement et aux nécessaires changements de penser et d'agir que ce voteappelle ? C'est cette nécessité que cet article entend rencontrer. Et y contribuer, à sa manière.

Une urgence : prendre le temps de réfléchir et ne pas provoquer l'inverse de ce qu'on recherche.
Il y a aujourd'hui urgence. L'urgence de réfléchir, de prendre le temps de la réflexion, de rechercher à comprendre, ensemble, ce qui se passe aujourd'hui et ce qu'il convient de faire. La question, en unepremière formulation, revient à dire « Que faut-il faire, face à l'extrême-droite ? Céder à la peur (la « peste brune » est de retour) - (se) rassurer (il reste quand même 90 % de démocrates)?... » Ces réactions, comme toutes celles qui ont été exprimées dans les jours qui ont suivi le scrutin du 21 mai, (c'est un vote sanction contre la classe politique - c'est le vote des exclus de laDémocratie : deux ou trois choses que je sais d’elle.

société - c'est une vote irrationnel...) toutes ces explications donc semblent tout à la fois simplistes, mais surtout dangereuses, dans la mesure où elles conduiraient à proposer des mesures qui, c'est ce qu'on va tenter de démontrer ici, produiraient l'inverse de ce qu'elles prétendent rechercher. Je propose pour cela un détour par un auteur un peudifficile, certes, mais qui semble être un des auteurs contemporains des plus intéressants qui soient pour rendre plus intelligible ce qui nous entoure, à propos de ces questions. Après cette présentation, on l'illustrera par un certain nombre de réflexions sur notre expérience plus immédiate, dans notre pays.
(Gérard Pirotton) -1

Les mauvaises surprises d'une oubliée : la lutte des classes.Il faut l'oser, reparler de la luttes des classes, au lendemain de la chute du Mur ! C'est pourtant le titre d'un article tout à la fois capital et peu connu, que Marcel GAUCHET publia en 1990, déjà. (1) Présentons ici les idées-forces de cet article, dans sa logique, sa structure et la progression de son argumentation. D'emblée, il affirme son hypothèse : la lutte des classes réapparaitaujourd'hui dans des formes que la culture politique de la gauche contemporaine l'empêche de reconnaître comme telle. A l'époque de l'industrialisation, ce « peuple » que l'on identifiait alors à la mythique « classe ouvrière », était composé de l'ensemble de ceux qui se « sentaient privés de représentation et dépourvus de prise sur la décision politique. » (p.288). Qu'en est-il alors aujourd'hui dupeuple des exclus du jeu politique ? Et qu'est-ce qui permet aux leaders d'extrême-droite de capter cet électorat ? Peut-on se satisfaire de l'explication par le « vote de protestation » ? C'est sans doute cela qu'il nous faut chercher à comprendre.

toutes, celle de l'accès à la puissance publique - car il n'est pas besoin d'y insister, tout le monde ne se sent pas les mêmes moyens d'écrire au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La démocratie
  • La démocratie
  • La démocratie
  • Démocratie
  • la democratie
  • La démocratie
  • La democratie
  • Démocratie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !