Démocraties populaires

Pages: 6 (1304 mots) Publié le: 20 janvier 2011
Après des mois de combats acharnés contre l’Allemagne hitlérienne, les fronts de l’Est et de l’Ouest se rejoignent sur les rives de l’Elbe. Le 25 avril 1945, à Torgau, les généraux de l’Armée rouge et des forces américaines se serrent la main.
Les routes s’ouvrent devant la puissance des Alliés. Les poches de résistance s’effondrent une à une. À chaque avancée, des dizaines de milliers desoldats allemands se rendent. Les soldats alliés traversent des villages en ruines, où des drapeaux blancs sont accrochés aux fenêtres des maisons.

L'Armée populaire de libération et détachements de Partisans de Yougoslavie est le nom officiel utilisé à partir de 1942 par l'armée des Partisans yougoslaves, souvent appelés simplement Partisans. Ce mouvement armé derésistance yougoslave d'inspiration communiste était dirigé parJosip Broz Tito, et combattit contre l'État indépendant de Croatie, l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste durant la Seconde Guerre mondiale.
Mouvement de guérilla au début du conflit, les Partisans évoluèrent progressivement pour devenir une armée de métier qui compta jusqu'à 800 000 hommes. Ils portèrent successivement les noms officiels de Détachements partisans delibération populaire de juin 1941 à janvier 1942, puis Détachements partisans de libération populaire et Armée des volontaires de Yougoslavie de janvier à novembre 1942, avant d'adopter leur nom définitif.
Le terme de Partisans, dans les pays de l'ex-Yougoslavie, désigne généralement les membres de l'Armée populaire de libération, à l'exclusion des autres forces de résistance comme les Tchetniks,favorables au Royaume de Yougoslavie.

accords de Yalta en février 1945 : il est prévu des élections libres dans ces territoires libérés du joug nazi

les communistes entrent dans des gouvernements de coalition ( fronts nationaux) et s’emparent progressivement des postes stratégiques

La tactique du salami est une expression inventée par l'homme politique hongrois Mátyás Rákosi, chef du Particommuniste hongrois, pour décrire l'élimination progressive des pouvoirs extérieurs au communisme (Église, autres partis...), « tranche après tranche, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien ». Cette stratégie est assurée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale au moment du processus de prise de pouvoir par les communistes, qui aboutit à la formation de la République populaire de Hongrie. Le Particommuniste hongrois subit un échec aux élections de l'hiver 1945, auxquelles il ne remporte que 17% des suffrages. Maintenus au sein du gouvernement de coalition sous la pression des Soviétiques, les communistes procèdent méthodiquement pour prendre le contrôle du pays malgré leur peu de poids politique réel. Au sein de la République de Hongrie, le parti communiste prend progressivement le pouvoir,pratique l'entrisme et provoque des scissions. Plusieurs ministres sous pavillon des partis « bourgeois » sont en réalité des membres clandestins du Parti communiste1. Les scissions provoquées au sein des autres partis permettent aux communistes d'affronter des adversaires morcelés aux élections de 1947 et d'améliorer leur score, en obtenant 22% des suffrages sous sa bannière, devenant le premierparti en nombre de voix bien que la progression n'ait été que de 5%.
La police secrète, l'AVH, dirigée par le ministre de l'intérieur László Rajk, décapite progressivement les partis rivaux, arrêtant les personnalités de l'ancien régime monarchique comme István Bethlen. Un dossier judiciaire est monté de toutes pièces pour pousser à la démission le premier ministre Ferenc Nagy. Le parti agrarien,puis le parti social-démocrate, sont amenés à fusionner avec le Parti communiste hongrois, qui devient le Parti des travailleurs hongrois, dirigé par Mátyás Rákosi, la fusion aboutissant à une absorption de fait. En août 1948, le président de la République Zoltán Tildydémissionne, remplacé à la présidence de la République par le communiste Árpád Szakasits. Aux élections de 1949, le parti...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Democratie populaire
  • Démocratie populaire
  • Démocratie populaire
  • Les démocraties populaires
  • Les démocraties populaires
  • Les démocraties populaires
  • Démocraties populaires
  • Les démocraties populaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !