Démographie

Pages: 36 (8944 mots) Publié le: 9 décembre 2012
|DEMOGRAPHIE |




Support français: INSEE, INED
À l’échelle européen et mondiale: Eurostat, OCDE, FMI, ONU…

INTRODUCTION:

La démographie est la science ayant pour objet l’étude des populations humaines. Cette étude des populations peut se concevoir de 2 façonsprincipales: on peut envisager une approche purement statistique ou bien une approche plus sociologique des phénomènes démographiques. En effet la démographie est à la frontière de l’économie de la sociologie, de la statistique voire de l’économétrie.
La démographie tente d’appréhender les événements qui touche toute vie humaine (les naissances, mariages, décès ainsi que les déplacements migratoires(=migration)). Afin de pouvoir appréhender correctement ces faits, encore faut il avoir connaissance des statistiques qui s’y réfère.
Actuellement, dans les pays développés, les sources statistiques sont à peu près fiables, d’une part au recensement de population qui s’effectue de façon ponctuelle et grâce d’autre part aux services d’état civil. Dans les pays en voie de développement, il y ad’une part une moins bonne fiabilité des sources et une grande hétérogénéité d’un pays à l’autre quant à la qualité des données démographiques qui sont fournies.
En France, jadis, avant même que la science démographique n’existe à proprement parlé, il y avait dans les paroisses (sous l’ancien régime) des registres appelés « BMS » (=Baptême, mariage, sépulture(=décès)) tenus par les prêtres.
Laplupart des historiens s’accordent à voir le début de la science démographique au 17ème siècle avec la publication d’un ouvrage de « J.GRAUNT » publié à Londres en 1662 sur la population londonienne. Il faut attendre le 18ème pour voir publier les 2 premiers traités de démographie dans le 1er ouvrage de SÜSMILCH. Dans cet ouvrage, l’auteur passe en revue les causes de la mortalité. Il évalue aussi lestaux de nuptialité et de fécondité, et il amorce une dynamique des populations à travers l’élaboration d’un taux de croissance.
Le 2nd ouvrage: « J.MORTEAU » (1778) « Recherches et considération sur la population de la France ».
À partir de la Révolution Française, les recensements vont se succéder à un rythme relativement régulier (environ tout les 5ans) et les données de l’état civil sontexploitées peu à peu de façon centralisé.
Actuellement, ce sont les mairies qui ont officiellement en charge les services de l’Etat civil, elles enregistrent les naissances à la mairie du lieu de naissance dans les 3 jours qui suivent la naissance. (Pour le mariage, c’est le jour même. Pour les décès, c’est 24 heures après le permis d’inhumer.)
Les services d’Etat civil des mairies fontensuite parvenir à l’INSEE des bulletins anonymes concernant les différentes déclarations afin que l’INSEE puisse centraliser, comptabiliser les différentes données.
Les recensements généraux de population (RGP) constituent une opération très lourde de grande ampleur destiné non seulement à compter les personnes mais aussi à obtenir un grand nombre de renseignement sur leur âge, leur sexe, leursituation matrimoniale, leur niveau de diplôme et aussi leur caractéristiques de logement.
Depuis la 2nde Guerre mondiale en France, les RGP ont eu lieu en 1954, 62, 68, 75, 82, 90 et 1999.
2 types de recensements:
-> - de 10 000 habitants dans communes: on détermine 5 groupes de communes (A,B,C,D,E). En 2004, on a recensé les personnes dans groupe A puis en 2005 pour groupe B etc…
-> + de 10000 habitants: tout les ans, on recense 1/8 de la population.
Avantage: Estimation fine
La population Francaise en 2010 :
France métropolitaine + DOM TOM -> 65,1 millions


































Chapitre 1

|LA NATALITE |...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Démographie
  • Demographie
  • La démographie
  • démographie
  • Démographie
  • Demographie
  • Demographie
  • Démographie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !