Déterminants de l’investissement selon keynes

Pages: 8 (1874 mots) Publié le: 28 février 2013
Déterminants de l’investissement selon Keynes
Selon Keynes, s’il est évident que toute la production vendue se transforme en revenu distribué, il n’en découle pas que la totalité du revenu se transformera en dépense adressée aux entreprises. Keynes refuse la "loi des débouchés" énoncée par Jean-Baptiste Say au début du XIXeme siècle. La partie du revenu consacrée à la consommation n’est qu’unepartie de la dépense (demande) totale dans l’économie. L’autre partie est constituée par l’investissement (dépense d’équipement) et cette dernière dépend de nombreuse variables qui la rendent difficilement prévisible. Pour Keynes, il faut raisonner dans le cadre d’une "économie monétaire" c’est à dire «  une économie où la variation des vues sur l’avenir peut influer sur le volume actuel del’emploi ». Il n’y a en fait aucune raison pour que les décisisons d’embauche des entrepreneurs, fondées sur les anticipations de demande de produits correspondent à l’offre de travail.
L’incertitude conduit les agents décideurs à adopter des comportements spécifiques. Pour Keynes, ils se plient à des conventions et se soumettent au mimétisme : chacun fait se qu’il croît que les autres vont faire...Keynes attribue au chef d’entreprise un rôle essentiel : c’est lui qui décide de la production (donc de l’emploi) qui sera effectivement mise en œuvre. Cette décision est prise en comparant les recettes attendues pour chaque niveau de production et les coûts entraînés par cette production. Ce raisonnement se situe dans la courte période, c’est à dire à équipements constants (l’entrepreneur peut fairevarier le temps de travail utilisé, pas le stock de capital technique dont il dispose). L’essentiel de sa décision repose donc sur les anticipations de recettes (les coûts sont bien connus, ils sont facilement prévisisbles). Cette anticipation est fonction du tempérament du chef d’entreprise et de l’état général de l’opinion (climat plus ou moins optimiste).
La production décidée ne trouvera enface d’elle une demande suffisante que dans la mesure où les prévisions seront vérifiées. C’est peu probable parce que la vie économique est caractérisée par des aléas nombreux. Les variables qui commandent les décisions des consommateurs sont relativement faciles à prendre en compte (la propension à consommer varie peu à court terme).
La consommation est une fonction croissante du revenu.
C’estla "loi psychologique fondamentale de consommation" qui indique que la propension marginale à consommer est positive, comprise entre 0 et 1 et décroissante avec le revenu.
Quand la quantité d’emplois augmente, le revenu global augmente. On peut alors tracer la demande de consommation anticipée comme une fonction de la demande de travail.
La demande totale anticipée de produits ( C + I ) constituela recette totale anticipée. Celle-ci doit être comparée aux coûts de production anticipés. Ils augmentent avec la quantité de travail employée.
Lorsque la recette totale anticipée est égale au coût total anticipé, le niveau d’emploi correspond à la production optimale à partir de laquelle on ne peut plus augmenter le profit.
|C’est le "principe de la demande effective". |Le principe de la demande effective 1

[pic]
Le principe de la demande effective 2

[pic]
La dépense d’investissement obéit à deux déterminants :
• le taux d’intérêt d’une part, qui dépend de [*l’offre de monnaie de la banque centrale*] et du taux de la [*préférence pour la liquidité*] - cette notion de préférence pour la liquidité est une innovation keynésienne, elle est présentée enbas de cet article.
• le profit escompté d’autre part.
Les entrepreneurs prennent leurs décisions d’investissement en comparant le profit escompté à la suite de cette décisison, et le coût du financement de cet investissement, c’est à dire le taux d’intérêt.
Le profit escompté c’est pour Keynes, [*l’efficacité marginale du capital*], nouvelle notion introduite par Keynes et expliquer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • determinant de l'investissement
  • Les déterminants de l'investissement
  • Les déterminants de l'investissement
  • Les determinants de l'investissement
  • Les déterminants de l'investissement
  • Les determinants de l'investissement
  • Les déterminants de l'investissement
  • Les déterminants de l'investissement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !