Dans quelle mesure les thèmes contenus dans « La Religieuse » de Diderot s’inscrivent-ils dans le courant humaniste ?

Pages: 6 (1377 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Le XVIIIème siècle est appelé le « siècle des lumières » car les philosophes désirent « éclairer » les esprits et les sortir de l’ignorance. Ces philosophes, savants et hommes de lettres sont convaincus qu’ils entrent dans un nouvel âge inspiré par la raison, la science et le respect de l’humanité. Ils remettent en cause les idées reçues, les superstitions et les croyances, afin detransformer la société et à parvenir au savoir, à la liberté et au bonheur pour chaque homme. La contestation générale lancée par les Lumières se répand à travers l'Europe et le monde. Les réflexions religieuses, politiques et sociales de l'esprit des Lumières nourrissent la Révolution française. Dans quelle mesure les thèmes contenus dans « La Religieuse » de Diderot s’inscrivent-ils dans cecourant ? Pour commencer, nous présenterons la Thèse qui traitera du combat contre l’absolutisme, puis le droit des peuples à rester eux même et après cela, la lumière sur les injustices dans les couvents. Dans la deuxième partie : l’antithèse, nous verrons que les critiques sur le christianisme est une idée ancienne, ensuite nous parlerons de la rédemption et de ce qui est contre nature. En faisanttoujours le rapprochement avec le livre « La Religieuse » de Diderot et l’époque des Lumières.

Le siècle des lumières est un siècle de contestation car les philosophes dénoncent l’absolutisme dans le domaine religieux et politique, ils voulaient aussi que leur idées soient entendues et appliquées. La mise en cause de la monarchie absolue débuta en Angleterre, puis en France. Lesdénonciations du système religieux dans le livre de Diderot sont omniprésentes : la religieuse, Suzanne rentre au couvent contre son gré, elle y est enfermée sans aucun moyen d’en sortir. Les couvents sont comparés à la prison, en tant que lecteur on ressent particulièrement ces conditions carcérales lorsque la mère supérieure Sainte-Christine fait vivre un enfer à Suzanne en l’a privant d’eau, de nourriture,de lit, de vêtement, et même du droit à la prière. Dans chacun des couvents où est allée Suzanne les mères supérieures ont tous pouvoirs. L’absolutisme religieux que dénonce Diderot est principalement incarné par la mère supérieures Sainte-Christine et celle du couvent Sainte-Europe. L’atmosphère contestataire est présente dès le début du livre à travers l’état de révolte de Suzanne contre sesparents. L’absolutisme politique est aussi présent symbolisé par le père qui envoie sa fille au couvent parce qu’il ne peut lui offrir de dote est un phénomène courant au XVIIIème siècle. Il y avait également des jeunes filles qui allaient au couvant pour échapper à un mariage imposé par le père. Diderot dénonce la puissance de l’homme de la famille, et nous montre que peu de sœurs le sont devenuesavec le sourire. Après avoir accepté de retourner au couvant pour expier le péché de sa mère, Suzanne se révolte contre la persécution des religieuses rendues hystériques par leur état de femmes cloitrées. Cette partie du roman est perçue comme un des messages forts de Diderot, qui dénonce l’absolutisme de l’institution religieuse.
Les philosophes désiraient aussi dissoudre les inégalitéssociales, ainsi que l’intolérance religieuse, leur but était que les citoyens puissent choisir leur religion sans être obligés d’obéir à la religion d’Etat. Du déisme de Rousseau a la position athée de Diderot, les philosophes étaient contre les dogmes et surtout le fanatisme. Ils revendiquaient également le respect de l’homme : le droit des personnes à être reconnues au-delà des différences deculture, de pays, de classe sociale, le droit à la liberté d’expression. Ils se battaient contre toute forme de violence inutile, guerre et torture en particulier. Mais les écrits philosophiques ont souvent été censurés ou interdits et les philosophes risquaient la prison ou bien l’exile. On retrouve ce combat de la reconnaissance des droits de l’homme dans ce livre, Diderot accuse la maltraitance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le courant humaniste
  • Diderot La Religieuse
  • COURANT HUMANISTE
  • La religieuse de diderot
  • Diderot
  • la religieuse de diderot
  • La Religieuse, de Diderot
  • Diderot la religieuse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !