Dans quelles mesures peut-on dire que l'évolution de l'ep est subordonnée à celle du système éducatif ?

Pages: 16 (3779 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Sujet : Quelles sont les innovations pédagogiques et didactiques qui ont marqué l’Histoire de l’éducation physique ?
P1
En nous appuyant sur différents indicateurs, nous aurons à cœur de montrer, qu’entre 1880 et 1959, de nombreuses innovations ont eu lieu dans le monde de l’éducation physique. Ces innovations touchent essentiellement les supports ainsi que les contenus d’enseignement.Néanmoins, nous garderons à l’esprit que tout ne change pas entre la fin du 19ème siècle et le début des années 60, de ce fait, nous veillerons à nuancer nos propos.
Dès 1880, l’éducation physique devient obligatoire dans tous les établissements publics de garçons. En effet, Jules FERRY précise dans une lettre envoyée à tous les recteurs que : « le décret du 3 février 1869 a rendu l’enseignement de lagymnastique obligatoire dans les lycées et les collèges communaux […]. La loi du 27 janvier 1880 (loi GEORGE), tout en sanctionnant cette disposition, a comblé la lacune qu’elle présentait et a étendu le principe de l’obligation à toutes les écoles publiques ». Il faudra, somme toute, attendre 1882 et la correction de la loi GEORGE pour que l’EP se diffuse dans les programmes d’EPS des deux sexes.A cette époque, l’EP est régie par différents manuels. Evoquons, par exemple, en 1880, le Manuel des exercices gymniques et militaire, ou bien en 1891, le Manuel d’exercices gymnastiques et de jeux scolaires. Ces derniers intronisent la gymnastique comme support d’enseignement quasi exclusif ne laissant que très peu de place aux sports. Au sein de ces manuels, on distingue deux gymnastiques. Lapremière, la gymnastique de développement « a pour objet de développer harmonieusement le corps de l’enfant et de lutter contre les mauvaises conditions d’hygiène ». La seconde, correspond à la gymnastique d’application et vise à « familiariser l’homme avec des pratiques qui trouvent leur application dans la vie ». Parallèlement à cela, les instructions officielles de 1923 demandent aux enseignantde « se reporter au projet de Règlement général d’éducation physique », projet qui met en avant « les exercices d’applications » et « les exercices éducatifs ». Ces deux types d’exercices s’apparentent clairement aux gymnastiques précédemment évoquées. Pourtant, avec le temps, cette hégémonie gymnique tend à s’estomper. En effet, dans son article « la revue et l’innovation didactique »(in Revue EPSn°192, 1985), Pierre ARNAUD met en avant l’augmentation du nombre d’unités d’article d’ordre didactique concernant le sport à partir des années 50. Ce constat n’aurait que peu d’intérêt si nous ne précisions pas deux points essentiels. Premièrement, notons que Pierre ARNAUD a pu démontrer que plus de 40% des articles didactiques ont été écrits entre 1950 et 1960 par des professeurs d’EPSd’établissements. Deuxièmement, gardons à l’esprit qu’un article didactique « présente le Voici ce que je fais ». Ici, on comprend mieux les raisons qui nous poussent à dire que le sport tend à s’imposer comme support d’enseignement principal de l’EP. Du reste, contrairement à ce que préconisent les textes officiels, le sport revêtit, pendant l’entre-deux-guerres, une place importante dans les méthodesd’enseignement. Ainsi, dans leur article Histoire orale d’une profession : les enseignants d’éducation physique, Bernard MICHON et Benoit CARITEY avancent que « si l’on se fie aux souvenirs d’élèves […] comme aux souvenirs des enseignants les plus anciens, […] l’initiation sportive occupe une place importante ».De la même manière, dans son article Les textes officiels et l’Histoire, analyse de troistextes relatifs à l’EP, Michel HERR nous apprend qu’après la seconde guerre mondiale, les professeurs d’EP faisaient « pratiquer, à des élèves qui n’en demandaient pas mieux, des disciplines sportives ». En définitive, nous avons pu montrer qu’entre 1880 et 1959, le support gymnique laisse petit à petit sa place au support sportif.
La mutation des supports d’enseignement entraine avec elle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dans quelle mesure peut on dire que la classe ouvrière a disparu en france ?
  • Dans quelle mesure peut-on dire que le rire est libérateur?
  • Peut-on dire à chacun sa vérité ?
  • Peut on dire a chacun sa verite
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité?"
  • Peut-on dire à chacun sa vérité
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité ?"
  • Peut-on dire a chacun sa vérité?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !