De l'esclavage des nègres -montesquieu

Pages: 12 (2754 mots) Publié le: 6 août 2010
|1 |Si j’avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce |
| |que je dirais : |
| |Les peuples d’Europe ayant exterminé ceux de l’Amérique, ils ont dû mettre en esclavage |
| |ceux de l’Afrique pour s’en servir à défricher tant de terres.|
|5 |Le sucre serait trop cher, si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des |
| |esclaves. |
| |Ceux dont il s’agit sont noirs depuis les pieds jusqu’à la tête ; et ils ont le nez si |
| |écrasé qu’il est presque impossible de les plaindre.|
| |On ne peut se mettre dans l’esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, |
|10 |surtout bonne, dans un corps tout noir. |
| |Il est si naturel de penser que c’est la couleur qui constitue l’essence de l’humanité, que|
| |les peuples d’Asie qui font des eunuques, priventtoujours les noirs du rapport qu’ils ont |
| |avec nous d’une façon plus marquée. |
| |On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui, chez les Égyptiens, les |
|15 |meilleurs philosophes du monde, étaient d’une si grande conséquence qu’ils faisaient mourir|
| |tous les hommes roux qui leur tombaient entreles mains. |
| |Une preuve que les nègres n’ont pas le sens commun, c’est qu’ils font plus de cas d’un |
| |collier de verre que de l’or, qui, chez des nations policées, est d’une si grande |
| |conséquence. |
|20 |Il est impossible que noussupposions que ces gens-là soient des hommes ; parce que, si |
| |nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes |
| |chrétiens. |
| |De petits esprits exagèrent trop l’injustice que l’on fait aux Africains. Car, si elle |
| |était telle qu’ils ledisent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d’Europe, qui |
|25 |font entre eux tant de conventions inutiles, d’en faire une générale en faveur de la |
| |miséricorde et de la pitié ? |
| | |
| ||
| | |
|30 | |
| | |
|| |
| | |
|35 | |
| |Montesquieu, De l’esprit des lois, XV, 5|

I. L’ironie : donner à entendre la voix de l’autre
A. L’introduction d’un double discours
B. Une argumentation absurde
C. Une argumentation qui tourne à l’auto-justification
II. Un peuple barbare
A. Une argumentation basée sur des préjugés
B. Une motivation toute économique
C. Une dénonciation des valeurs superficielles des Européens
Le commentaire rédigé :

Introduction

De...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L’esclavage des nègres, montesquieu
  • "De l'esclavage des negres" montesquieu
  • De l'esclavage des nègres de montesquieu
  • De l'esclavage des nègres-montesquieu
  • Montesquieu « de l’esclavage des nègres »
  • De l'esclavage des nègres. montesquieu
  • De l'esclavage des nègres montesquieu
  • Montesquieu, l'esclavage des nègres

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !