Denazification de l'allemagne2

Pages: 9 (2166 mots) Publié le: 24 mai 2013
Proclamée à Londres en janvier 1942, renforcée par l'accord de Potsdam en août 1945, la dénazification désigne une « épuration » de la société, de la culture, de la presse, de l'économie, du pouvoir judiciaire et de la politique allemandes et autrichiennes de toute influence nazie. Après la Seconde Guerre mondiale, une grande partie de l'Europe, surtout l'Allemagne, était en ruines. Ceci étaitparticulièrement vrai pour l'administration de l'État. Les Alliés ont entrepris une politique de démocratisation, de démilitarisation, de décartellisation (rapidement arrêtée à l'ouest à cause de l'influence communiste, car créant du chômage) et de dénazification.

Il était notamment prévu des questionnaires auxquels chaque Allemand ayant détenu une petite fonction civile ou militaire devaitrépondre. Les réponses furent fréquemment peu sincères, frauduleuses ou fantaisistes. Le romancier Ernst von Salomon publia en 1951 un texte célèbre intitulé « Le Questionnaire » (Der Fragebogen).

À partir du 20 septembre 1945, le Conseil de contrôle allié siégeant à Berlin adopta la [[Loi no 1 du Conseil de contrôle allié portant abrogation du droit nazi]], première d'un grand nombre de directivesde dénazification qui seront appliquées plus ou moins scrupuleusement selon les zones d'occupation (les Soviétiques étant les plus radicaux). Ces directives allaient permettre de désigner certains groupes de personnes pour lesquelles une enquête judiciaire a été entamée.

Le 23 juin 1950, sous l'influence d'Otto Küster, une loi de « reconnaissance des unions libres des (personnes) persécutées(pour raisons) raciales et politiques » est promulguée afin de mettre un terme aux errements de la politique raciale du Reich nazi en termes de mariages.

Des réalités diversifiées [modifier]

Cependant derrière l'apparente univocité du terme1, la dénazification connut des déploiements différents selon les zones d'occupation :



« Une fois admis qu'on châtierait les grands chefs, lesconceptions des vainqueurs divergeaient déjà sur la nature du phénomène national-socialiste, donc nécessairement sur les meilleurs moyens d'en éliminer jusqu'aux ferments. Pour les dirigeants britanniques, il s'agissait d'une sorte de maladie. L'élimination des porteurs de germes suffirait à rendre au corps sa santé. Pour les Français, il y avait une sorte de ligne continue de Bismarck à Hitler. Lenazisme était lié au « prussianisme dont Hitler a été la plus dangereuse incarnation ». L'État unitaire allemand et l'État totalitaire étaient liés. La punition resterait sans effet si par ailleurs on n'assurait pas la destruction de la Prusse et celle de l'unité allemande. Du côté américain, on était partagé entre la vision anglaise et la vision française. Les Soviétiques, eux, attribuaient lavictoire du nazisme en Allemagne aux structures de la société allemande, en particulier à la répartition du pouvoir économique au sein de la société : la punition était donc accessoire, la révolution sociale prioritaire. »

— Alfred Grosser, L'Allemagne de notre temps, p. 80

D'autres historiens relèvent eux aussi la disparité de traitement selon la zone d'occupation :



« De plus, leur [celledes Américains] armée de Texans, de Noirs, de Middle Westerners abonde aussi de réfugiés allemands qui savent la langue et expliquent tout. Le rôle de ceux-là sera important pendant la première phase de l'occupation. L'ignorance et la bonne conscience des uns, les sentiments de retrouvailles mêlés de désir de vengeance des autres feront de la dénazification américaine un chef-d'œuvre de précision,de bureaucratie et d'incohérence. Mais s'il faut choisir sa zone, c'est chez les Américains que cela fera le moins mal d'être allemand. »

— Joseph Rovan, Histoire de l'Allemagne, p. 768

La description que Rovan donne de l'administration du secteur français est également très critique :



« Quant aux Français, à qui les Américains ont cédé une partie de leur zone, les régions sud des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La dénazification
  • La dénazification
  • La dénazification
  • Denazification
  • Le processus de dénazification
  • La dénazification de l'Allemagne
  • Dénazification de l'allemagne
  • Processus de denazification

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !