Descartes

444 mots 2 pages
Pour bien expliquer ce texte il fallait se rappeler que Descartes est un philosophe dualiste et qu'il adopte une conception mécaniste du vivant. Il fallait aussi utiliser le cours : Aristote, Kant et pourquoi pas Freud.

Problème du texte : les mouvements du corps dépendent-ils de l'âme ? L'homme est-il dans son corps comme le pilote est en son navire ? (cf. histoire lue en classe où Descartes s'interroge sur le rapport âme/corps). Que se passe-t-il quand un être humain meurt ? Peut-on dire que quelque chose s'est « cassé » ? (La maladie d'un homme est-elle comparable à la panne d'une machine?).

Thèse du texte : première phrase (donc la suite du texte est une explication de celle-ci). Quand un être humain meurt c'est parce que les rouages de son corps ne fonctionnent plus, et donc « l'âme s'absente ».

Mouvement du texte (plan) : I- jusqu'à « afin » : thèse de Descartes qui se dresse contre une erreur qu'il juge « considérable ». II- jusqu'à la fin du texte. Justification de la thèse de Descartes par sa conception mécaniste du vivant.

Enjeu du texte : mais peut-on vraiment assimiler l'homme à une machine ? L'enjeu est de comprendre le vivant : comment le définir ?

I- Thèse de Descartes : les mouvements du corps ne dépendent pas de la pensée, séparation de l'âme et du corps chez Descartes.
La conception finaliste du vivant défendue par Aristote est ici critiquée (« on s'est imaginé que c'était l'absence de l'âme qui faisait cesser ces mouvements », cf. cours : l'âme c'est ce qui anime un corps).

II- Justification de cette thèse par la conception mécaniste : analogie entre l'homme et une montre. Il fallait utiliser le texte de Kant vu en cours qui reprend justement cet exemple pour montrer qu'on ne peut réduire le vivant à une machine.

III- Possibilité de faire une troisième partie critique sur Freud (mais attention à ne pas oublier ce texte de Descartes). L'homme est-il dans son corps comme le pilote est en son navire ? Pour Descartes

en relation

  • Descartes
    945 mots | 4 pages
  • Descarte
    2483 mots | 10 pages
  • Descartes
    702 mots | 3 pages
  • Descartes
    3197 mots | 13 pages
  • Descartes
    330 mots | 2 pages
  • Descarte
    2994 mots | 12 pages
  • Descartes
    1121 mots | 5 pages
  • Descartes
    671 mots | 3 pages
  • descarte
    1212 mots | 5 pages
  • Descartes
    2734 mots | 11 pages