Diderot

576 mots 3 pages
Diderot
Denis Diderot, écrivain et philosophe français naquit à Langres en 1713. Il est issu de la bourgeoisie aisée, il étudia la philosophie, la théologie, puis le droit à Paris ; menant dès lors une existence de bohème (il fut, entre autres métiers, précepteur), il contracta une union mal assortie ; curieux de toutes les formes de la connaissance, il consacra désormais son activité à la constitution de l’Encyclopédie, tâche énorme qu’il dirigea de 1747 à 1766. Seul un voyage en Russie en 1773, auprès de Catherine II, interrompit cette vie d’un labeur ardent, consacré dans tous les domaines à "éveiller l’esprit " (Goethe).
Les œuvres multiples et diverses de Diderot témoignent de l’évolution de sa pensée philosophique. Ainsi, déiste dans Les pensées philosophiques publiées en 1746 et dans Les Bijoux indiscrets (anonymes, 1748) qui, sous une affabulation licencieuse, expose ses idées sur la morale et l’art, il adopte un matérialisme athée dès l’importante Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient qu’il a écrit en 1749, œuvre qui entraîna son emprisonnement à Vincennes, pour quelques mois. S’intéressant aux sciences expérimentales (il a écrit De l’interprétation de la nature en 1753.), Diderot s’oppose au matérialisme mécaniste (Réfutation de l’homme d’Helvétius, 1753) et nuance sa position philosophique dans différents ouvrages dont Le Rêve de d’Alembert (écrit en 1769) et le Supplément au voyage de Bougainville publié en 1796 qui énonce les principes d’une morale de la nature. Persuadé que l’homme éprouve du plaisir à être bon (bonheur et vertu sont liés) et prônant, contrairement à Rousseau, une morale sociale où le bonheur individuel et le bien général coïncident, il illustre ses thèses dans Le Fils naturel écrit en 1757, Le Père de famille écrit l’année suivante et Est-il bon ? Est-il méchant ? écrit en 1781, "comédies sérieuses ou drames bourgeois " qui manifestent son ambition d’être le théoricien d’un théâtre inséré dans la réalité de son temps

en relation

  • Diderot
    3905 mots | 16 pages
  • Diderot
    511 mots | 3 pages
  • Diderot
    11954 mots | 48 pages
  • Diderot
    668 mots | 3 pages
  • Diderot
    2655 mots | 11 pages
  • Diderot
    320 mots | 2 pages
  • Diderot
    371 mots | 2 pages
  • Diderot
    2475 mots | 10 pages
  • Diderot
    1083 mots | 5 pages
  • Diderot
    622 mots | 3 pages