dieux grec

2999 mots 12 pages
Dès le début de son récit, Hésiode énumère des divinités correspondant à chaque élément que l'homme rencontre. Il commence par les éléments primordiaux : la Terre, le Ciel étoilé, les hautes Montagnes, la Mer Théogonie d'Hésiode
La Théogonie (en grec ancien Θεογονία / Theogonía) est une œuvre du poète grec Hésiode ( HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/VIIIe_si%C3%A8cle_av._J.-C." \o "VIIIe siècle av. J.-C." viiie siècle av. J.-C.), écrite en hexamètres dactyliques. Elle joue un rôle fondateur dans l’élaboration de la mythologie grecque. Le terme « théogonie » vient du nom Θεός / theós qui signifie « dieu » et du verbe γεννάω / gennáô qui signifie « engendrer ». Il s'agit donc d'un récit de l'origine des dieux.
ChaosSelon Hésiode, il précède non seulement l'origine du monde, mais celle des dieux. Chaos précède ainsi Gaïa (la Terre), Éros (l'Amour), le Tartare (les Enfers)

, l' HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89r%C3%A8be" \o "Érèbe" Érèbe (les ténèbres des Enfers) et HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/Nyx" \o "Nyx" Nyx (la Nuit). « Donc, au commencement, fut Chaos, et puis la Terre au vaste sein, siège inébranlable de tous les immortels qui habitent les sommets du neigeux Olympe, et le Tartare sombre dans les profondeurs de la vaste terre, et puis Amour, le plus beau des immortels, qui baigne de sa langueur et les dieux et les hommes, dompte les cœurs et triomphe des plus sages vouloirs. De Chaos naquirent l'Érèbe et la sombre Nuit. De la Nuit, l'Éther et le Jour naquirent, fruits des amours avec l'Érèbe. À son tour, Gaïa engendra d'abord son égal en grandeur, le Ciel étoiléqui devait la couvrir de sa voûte étoilée et servir de demeure éternelle aux Dieux bienheureux. Puis elle engendra les hautes Montagnes, retraites des divines nymphes cachées dans leurs vallées heureuses. Sans l'aide d'Amour, elle produisit la Mer au sein stérile, aux flots furieux qui s'agitent. » (Hésiode)
Éros, l'amour, le désir
Dans la mythologie grecque,

en relation

  • Plan : différence entre mythologie grecque et romaine
    521 mots | 3 pages
  • carote
    1547 mots | 7 pages
  • Dieux
    271 mots | 2 pages
  • Le commerce à athènes
    1892 mots | 8 pages
  • Le vocabulaire français tiré de la mythologie gréco-romaine
    3181 mots | 13 pages
  • Les dieux de l olympe
    720 mots | 3 pages
  • L'hellenisme
    550 mots | 3 pages
  • Naissance poesie
    473 mots | 2 pages
  • Dissertation
    311 mots | 2 pages
  • Bvg tf
    706 mots | 3 pages